La Fédération béninoise de taekwondo a tenu, ce samedi 24 novembre, son congrès électif à l’auditorium «Marius Francisco» du Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb) au stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de Cotonou.

Au bout de quatre heures de travaux, Victorien Jules Kougblénou, seul candidat au poste de président, a été plébiscité par 24 voix sur 24. Il va succéder au général François Kouyami qui vient de faire trois mandats à la tête de cette fédération. Au poste de vice-président, les délégués ont choisi Cassien Djigla Toï tandis que Bentsi Johnson est élu secrétaire général et Roland Lanmandoucelo, son adjoint. Marius Florent da Costa est trésorier général. Yves Santos est l’organisateur général alors que Landry Éric Sessinou et Estelle Aïzannon élus respectivement 1er organisateur adjoint et 2e organisateur, adjoint, vont l’aider dans ses tâches. Alphonse Fatoké est le nouveau secrétaire à la communication de cette fédération tandis que Issa Awal est son adjoint. Deux commissaires aux comptes ont été désignés pour contrôler la gestion de ce nouveau comité exécutif. Il s’agit d’Achille Lalèyè et de Yasmine Koubé. Les représentants du ministère du Tourisme, de la Culture et des Sports ainsi que ceux du Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb) ont félicité les membres élus et les ont exhortés à travailler au développement de cette discipline dans notre pays. Signalons qu’avant l’élection des membres du nouveau bureau, les rapports administratif et financier du comité exécutif sortant ont été adoptés.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2865 fois