La Fédération béninoise de taekwondo tient son congrès électif, ce samedi 24 novembre à l’auditorium «Marius Francisco» duComité national olympique et sportif béninois (Cnosb) au Stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de Cotonou.

Les délégués venus des ligues et des associations affiliées devront élire les nouveaux membres du comité exécutif de la fédération. Une nouvelle tête va prendre les commandes de cette fédération, étant donné que le président sortant François Kouyami n’est pas candidat à sa propre succession. Sauf cataclysme, seul candidat au poste de président, Victorien Jules Kougblénou sera plébiscité à l’issue des travaux. Au poste de vice-président, les délégués auront le choix entre Marius Florent da-Costa, Cassien DjiglaToï et Bentsi Johnson. S’ils ne passent pas à ce niveau, Cassien DjiglaToï et Bentsi Johnson devront s’affronter au poste de secrétaire général. En dehors de ces postes où les candidatures sont multiples, rien ne présage d’un challenge au niveau des autres postes. Ces assises vont ouvrir une nouvelle ère au niveau de cette fédération dirigée depuis douze ans par le général François Kouyami.


Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2907 fois