Les différentes compétitions interclubs de la Caf abordent déjà leurs dernières lignes droites. Bientôt démarreront les tours préliminaires de leur édition de 2019. Malheureusement, il n’y aura aucun club béninois engagé.

Avec l’élection de Mathurin de Chacus et de son équipe, il y a quelques jours, la crise du football béninois fait désormais partie du passé. Mais, malgré l’embellie promise par ses nouveaux maîtres, il n’y aura aucun représentant béninois aux prochaines compétitions interclubs de la Caf. Quel paradoxe, alors que la sélection nationale effectue un parcours remarquable dans les éliminatoires de la Can, Cameroun 2019.
En effet, pour le compte de la saison 2019-2020, il n’y aura pas de campagne africaine pour les clubs béninois. La Ligues des champions et la Coupe de la Confédération de la Caf n’enregistreront aucun d’eux. Et pour cause, la fédération qui avait jusqu’au 15 octobre dernier, ultime délai fixé par la Caf, pour les engager, n’a pas pu le faire. Le retard accusé dans le démarrage du championnat est à la base de cette situation. Il y a des mois que cette compétition se fait désirer. Prévue pour commencer samedi 29 septembre dernier, elle a finalement été reportée au samedi 27 octobre prochain. Ce qui, dans ces conditions, ne permet pas la désignation des clubs.
Si la finalité pour les équipes de la division d’élite reste le sacre, synonyme de qualification en Ligue des champions d’Afrique, il est à craindre que le championnat national tant attendu perde de sa superbe. Sans enjeu, il ne sera qu’un simple machin organisé pour occuper les clubs. A moins que la fédération décide de mettre la période à profit, pour procéder à de véritables réformes en profondeur afin de relancer le football béninois.
La saison dernière, ce sont les Buffles du Borgou qui avaient eu l’honneur de représenter le Bénin à la Ligue des champions de la Caf. Opposés à l’Asec d’Abidjan, lors du premier tour de la compétition, ils n’avaient pas été ridicules. Tenus en échec (1-1) au match aller, à Cotonou, les protégés du président
Laurent Gnansounou ont perdu de justesse (3-2) à Abidjan. Quant aux électriciens de la Sbee, Energie FC, ils ont été éliminés au deuxième tour de la Coupe de la Confédération par Enyimba FC du Nigeria, après avoir fait la fête au Hafia de la Guinée, au Stade du 28 septembre à Conakry.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1470 fois