La phase finale des championnats nationaux de judo s’est déroulée, samedi 18 août dernier au palais des sports du stade de l’Amitié général Mathieu Kérékou de Cotonou. Au cours de cette compétition, les jeunes judokas des différentes ligues ont séduit le public par leurs talents.

Après les phases départementales, les meilleurs judokas des différentes ligues ont participé ce weekend à la phase nationale des championnats nationaux de judo au palais des sports du stade de l’Amitié général Mathieu Kérékou de Cotonou. Plus d’une cinquantaine d’athlètes, toutes catégories confondues, a répondu à l’appel de la Fédération béninoise de judo.
A la cérémonie d’ouverture, le président de la Fédération béninoise de judo, Aninet Glitho, a salué le travail abattu par les responsables des ligues lors des phases départementales qui permet de retenir les meilleurs athlètes pour ces championnats. Il a remercié le ministre en charge des Sports, Oswald Homéky, et le président du Comité national olympique et sportif béninois, Julien Minavoa qui ne ménagent aucun effort pour défendre les intérêts des fédérations et les accompagnent pour le rayonnement de leur discipline.
Le directeur du Sport d’élite, Bonaventure Codjia, s’est réjoui de la tenue de cette randonnée qui constitue, selon lui, l’unique occasion offerte aux athlètes pour étaler leur savoir-faire et leurs potentialités techniques et physiques. Selon lui, il importe pour toutes les fédérations sportives de définir un programme cohérent de compétition au profit de toutes les catégories d’âges. Il a invité les athlètes à se conformer aux valeurs cardinales de cet art martial japonais afin d’offrir les meilleurs combats au public sportif.
Les combats se sont déroulés dans les différentes catégories : minime, cadet, junior, senior. A l’issue de la compétition, non seulement de jeunes judokas ont été détectés mais aussi des talents se sont-ils confirmés.

Lauriers aux meilleurs

La grande attraction de ces championnats a été surtout les jeunes judokas de la catégorie minime. Chez les filles, Leslique Tchabi (-63 kg), Mika Houndjènoukon (-70 kg) et chez les garçons, Jossè Sheyi (-46 kg), Victorin Idrissou (42 kg), Flesnel Sèmassa (-34 kg), ont émerveillé le public et les autorités sportives présentes dans les tribunes. Ils ont pu tirer leur épingle du jeu en s’offrant des médailles d’or.
Le directeur technique national de la Fbj, Alban Sagbo, dit être satisfait du niveau des athlètes car pour lui, certains judokas ont confirmé leur performance. C’est le cas de Karen Dagba (-57 kg), Bertrand Adjahossou (-73 kg), Grâce Logozo (-66 kg), Wilfrance Bonou (-73 kg), qui avaient remporté l’or dans leur catégorie respective lors de la coupe de l’ambassadeur du Japon au Hall des arts, loisirs et sports de Cotonou.
Dans les catégories juniors et seniors, les athlètes ont également fait parler la poudre. Ainsi, chez les hommes, dans la catégorie des seniors, Roméo Sovigbidi (-81 kg), Romaric Okpéifa (100 kg), Forel Sossou (-90 kg), Bertrand Adjahossou (-73 kg) sont venus en tête.
Chez les juniors dames, Grâce Logozo (-66 kg), Wilfrance Bonou (-73 kg) sont repartis avec des médailles d’or. Fortune identique pour Landrine Akakpo (-70 kg), et Karen Dagba (-57 kg), Inès Dako (-52 kg) qui ont décroché la médaille d’or dans leurs catégories respectives.
Au regard des résultats et du niveau des athlètes, le président de la Fjb Anicet Glitho reste convaincu que la relève de cet art martial est assuré au Bénin?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1756 fois