Les équipes du groupe A effectuent leur deuxième sortie dans la compétition ce mercredi 17 janvier. Auteurs déjà d’une victoire, les Lions de l’Atlas du Maroc et les Crocodiles du Nil du Soudan ont l’occasion de prendre une sérieuse option pour le prochain tour.

En attendant de se retrouver, dimanche 21 janvier prochain, à l’occasion de la troisième et dernière journée de la phase de poules, les Lions de l’Atlas du Maroc et les Crocodiles du Nil du Soudan ont l’opportunité de s’adjuger, ce mercredi 17 janvier, les deux places qualificatives du groupe A, pour les quarts de finale. Lors de leur première sortie dans la compétition, toutes les deux avaient remporté la victoire. 

En effet, Ayoub El Kaabi, Ismail El Haddad, Achraf Benchekri et leurs coéquipiers n’avaient pas fait de détail devant les Mourabitournes de la Mauritanie, emportant le match sur le score sans appel de (4-0). Pendant ce temps, ce sont les Soudanais qui, face aux Guinéens de Kanfory Lappé Bangoura, se montrèrent les plus réalistes et opportunistes (2-1).
Tout à l’heure au Grand stade Mohammed V de Casablanca, les Egyptiens auront une nouvelle fois à cœur de confirmer leur statut de super favori du tournoi dont ils sont les hôtes. L’objectif des poulains de Jamal Sellami sera de réussir la passe à deux. Evoluant donc à la maison, ils auront avec eux le soutien de tout un public acquis à leur cause. Mais le Syli national de la Guinée qui sera leur adversaire du jour, ne va pas se laisser faire aussi facilement. Après sa contre-performance face au Soudan, dimanche 14 janvier dernier, il ne voudra plus concéder une autre défaite qui scellerait définitivement son sort. Lui qui aura été demi-finaliste de la précédente édition. Pour continuer à rester en vie et espérer, une victoire lui est impérative cet après-midi.
Comme la Guinée, c’est la Mauritanie qui jouera également sa survie et son avenir dans cette compétition face au Soudan. Espérons que les poulains de Corentin Martins ont eu le temps de reprendre leurs esprits, après la déculottée à eux infligée à l’ouverture. Tout compte fait, plutôt que d’avoir à jouer sa qualification pour le tour suivant, dimanche prochain contre les Marocains, les Soudanais chercheront bien à se mettre à l’abri?

Classement du groupe A:
1-Maroc 3 points +4
2-Soudan 3 points +1
3-Guinée 0 point -1
4-Mauritanie 0 point -4

Les affiches de la journée :
Maroc # Guinée 17h30 au Grand stade Mohammed V de Casablanca Groupe A
Soudan # Mauritanie 20h30 au Grand stade Mohammed V de Casablanca

Groupe A
Quelques résultats déjà enregistrés
Maroc # Mauritanie 4-0
Guinée # Soudan 1-2
Côte d'Ivoire # Namibie 0-1
Zambie # Ouganda 3-1
Libye # Guinée Equatoriale 3-0
Nigeria # Rwanda 0-0

Le plus jeune du tournoi a 15 ans

Le Championnat d’Afrique des nations (Chan), édition 2018, bat son plein au Maroc avec l’entrée en compétition, lundi 15 janvier dernier, des équipes du groupe C avec la Libye, la Guinée Equatoriale, le Nigeria et le Rwanda. C’est justement dans ces équipes qu’on retrouve les plus jeunes joueurs du tournoi.
Le plus jeune de tous est né le 2 décembre 2002. Il s’appelle Nura Mohammed et est Nigérian. Du haut de ses 15 ans, il est le plus jeune joueur de la compétition. Il a intégré l’équipe première d’El Kanemi Warriors et a obtenu le sésame pour le tournoi. On lui prédit un grand avenir.
Quant aux autres, ils sont sept à afficher moins de 17 ans cette année. La Guinée Equatoriale a le plus gros contingent avec quatre joueurs de 17 ans. Une formation jeune qui sera en apprentissage avec la plupart des joueurs issus du Cano Academy.
A l’extrême, le plus vieux est le gardien du Congo BarelMouko né en 1979. Deux autres gardiens Jean Oscar Gwot du Cameroun et Abdul Karim Cissé de la Côte d’Ivoire affichent 33 ans.
Source : Africa Top Sports

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1989 fois