Auréolés de leur titre de champion remporté cette saison, leur quatrième depuis qu’ils existent, les Buffles de Parakou ont repris les séances d’entraînement, ce jeudi 4 janvier au stade municipal de Parakou. Les protégés du président Laurent Gnansounou entament ainsi leur préparation afin de ne pas faire piètre figure face à l’Asec Mimosa de la Côte d’Ivoire, en Ligue africaine des champions au mois de février prochain.

Les Buffles de Parakou n’entendent pas faire de la figuration à la Ligue africaine des champions, après avoir obtenu le droit d’y représenter le football béninois. Au tour préliminaire, les poulains de l’entraîneur Idrissou Muntari affrontent l’Asec Mimosa d’Abidjan. C’est un adversaire coriace qui, au regard de son palmarès impressionnant sur le plan continental, ne sera pas facile à jouer pour eux. Ils en sont bien conscients. Aussi, ont-ils décidé de se mettre au travail très tôt.
En effet, après seulement quelques jours de repos, les Buffles de Parakou ont repris le chemin des entraînements depuis, ce jeudi 4 janvier. Leur objectif sera de parfaire le travail qu’ils ont déjà effectué, puis de franchir le cap de l’Asec d’Abidjan. Au cours de ces séances, ils auront l’occasion de fourbir leurs armes afin d’arriver à bout de cet ogre du football ivoirien.
Pour parfaire leur préparation, les Buffles envisagent livrer également quelques matches internationaux. En premier lieu, Mama Bah Yèrè, Nabil Yarou, Rodrigue Kossi et leurs coéquipiers devraient certainement se mesurer à l’As Togo Port, club de première division togolaise, le 17 janvier prochain à Parakou. Selon les mêmes sources, ils se déplaceront, le 24 janvier prochain, du côté de Lomé, pour le match retour. Comme eux, l’As Togo Port est également engagée pour les préliminaires de la Ligue africaine des champions. Son adversaire à l’As Léopards de Dolisie du Congo Brazzaville?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3112 fois