×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 821

Afin de permettre aux fédérations sportives de bénéficier de l’appui du gouvernement, le Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb) a mis un siège à leur disposition. L’inauguration des locaux dénommés « Maison des fédérations sportives » a eu lieu, ce jeudi 28 décembre à Cotonou, par le ministre en charge des Sports, Oswald Homéky, et Julien Minavoa, président du Cnosb.

Les fédérations sportives béninoises disposent depuis hier, d’un siège grâce au Comité national olympique et sportif du Bénin (Cnosb). Situé près du consulat de Belgique au quartier Haie vive, ce local de type R+2 comprenant une quinzaine de pièces, a été loué par ledit comité pour soulager les peines des fédérations sportives qui ne disposent pas de locaux. «Nous estimons un tant soit peu donner une réponse, même si elle est provisoire à la question de l’adresse physique constituant désormais pour les fédérations, une des conditions pour obtenir les subventions de l’Etat », a déclaré Julien Minavoa, le président du Cnosb.
Dans le cadre du Programme d’action du gouvernement, les infrastructures du stade de l’Amitié général Mathieu Kérékou seront en réfection bientôt. Or, au stade se trouvent les sièges de plusieurs fédérations sportives et du comité national olympique et sportif béninois, poursuit Julien Minavoa. L’initiative a été appréciée par le ministre en charge des Sports, Oswald Homéky, qui souligne qu’elle est manifestement un soutien au Programme d’action du gouvernement. Il a remercié le président du Cnosb et a réaffirmé l’engagement du gouvernement à ériger un local propice à l’épanouissement des fédérations. « Il ne s’agit pas du tout de considérer que pour les 70 ans à venir, ce sera ici le siège des fédérations. Le gouvernement a depuis de longues années un projet qui s’appelle Maison des fédérations et qui a du mal à se concrétiser ; et que nous nous sommes engagés à concrétiser », souligné le ministre.
Les présidents de fédérations ont exprimé leur soulagement. « Je remercie le comité olympique pour l’initiative, le courage, la mobilisation des fonds pour réaliser cette maison qui aujourd’hui fait office de maison des fédérations. Je loue le courage du président et son audace à faire des choses de grande qualité pour le sport béninois », a déclaré Ismael Onifadé, président de la Fédération béninoise de basket-ball. « C’était un rêve qui date de quelques années. Beaucoup de fédérations ont des problèmes de siège. Nous, en ce qui nous concerne, c’est dans le bureau du président de la Fédération béninoise de boxe que nous tenons nos réunions », a déclaré, pour sa part, le vice-président de la Fédération béninoise de boxe. Ce dernier est heureux à plus d’un titre, car sa fédération a reçu des mains du président Minavoa, un chèque de 5 600 000 francs Cfa, pour l’acquisition d’un ring respectant les normes ; lequel sera le deuxième acquis de la fédération depuis les indépendances.
Julien Minavoa a saisi l’occasion pour faire part à l’assistance de projets, dont la réalisation aurait démarré. « Le comité national olympique annonce officiellement ce jour l’obtention d’un domaine de 2 ha octroyé par la mairie d’Akpro-Missérété sur lequel sera érigé un centre de préparation des athlètes qualifiés pour prendre part aux jeux olympiques et toutes autres compétitions à caractère international (…); l’acquisition par le Cnosb d’un second domaine de 5 ha octroyé par le conseil communal de Dangbo destiné à accueillir le second centre olympe Africa du Bénin après celui de Bantè (…) », laisse entendre Julien Minavoa?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3912 fois