La Fédération béninoise de football (Fbf) et cinquante-huit clubs des ligues 1, 2 et 3 engagés dans le championnat national de football bénéficient de subventions de la part du gouvernement. Le ministre en charge des Sports, Oswald Homeky, a procédé, ce mercredi 13 décembre, à la remise de chèques.

 

« Aujourd’hui, je veux que nous soyons fiers, car le chef de l’Etat en bon père de famille nous a apporté ce qu’il nous a promis (…), ça témoigne de sa volonté pour qu’on l’accompagne à faire du football un métier », ainsi s’adressait Anjorin Moucharaf, président de la Fédération béninoise de football (Fbf), aux présidents des clubs de football à l’occasion de la cérémonie consacrée à la remise de leurs subventions, au titre de l’année 2017.
En fait, les cinquante-huit clubs répartis en trois divisions de football (Ligues 1, 2 et 3), ainsi que le bureau exécutif de ladite fédération sont entrés hier en possession de 319 millions de francs au total. Ainsi, les dix-neuf clubs de la première division ont reçu chacun un chèque de 8 millions de francs ; les vingt clubs de la deuxième division ont reçu 5 millions chacun ; tandis que les dix-neuf de la troisième division ont chacun reçu un chèque de 3 millions de francs Cfa. Le bureau exécutif de la Fbf a, pour sa part, perçu un chèque de 10 millions de francs.
Cet acte, en dépit du caractère «symbolique » attribué à la cérémonie par le ministre des Sports, Oswald Homeky, est un soulagement pour les responsables de clubs qui, dans l’ensemble, ont laissé paraître un sourire sur leur visage. « A l’Uss-Kraké, nous n’avons pas encore payé les derniers salaires. Ces fonds nous permettront donc, comme bon nombre de clubs, de payer les derniers salaires et quelques dettes. Et nous qui avons les académies, nous pourrons nous approvisionner aussi », a déclaré Magloire Oké, président du club Uss-Kraké, à la presse.
Cet accompagnement du gouvernement devra aussi être perçu comme la reconnaissance du président Patrice Talon aux membres de la famille du football béninois divisés il y a un an encore, a fait remarquer le ministre Oswald Homeky. Il les encourage à continuer sur la même lancée en déclarant : « Il y a à peu près un an, nous étions en train de nous demander si nous pourrions y arriver. Grâce à votre effort de vous surpasser, vous avez permis à des centaines de Béninois qui ne vivent que du foot de s’adonner à leur passion et de subvenir à leurs besoins ». Il souhaite que le Bénin, avec ce nouveau souffle donné au football à travers les subventions de l’Etat qui ne sont qu’à leur début, d’après lui, ainsi que « l’investissement des présidents de clubs passionnés», ne soit plus absent aux grands rendez-vous du football. « C’est un soutien qui va se consolider d’année en année. Nous attendons de vous que vous soyez des partenaires engagés. Laissez de côté tout ce qui relève de l’intérêt individuel et soyons unis autour des intérêts communs. (…) Nous avons le devoir de redonner vie au football béninois», a clamé Oswald Homeky.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1965 fois