Les démarches dans le cadre de la mise sur pied d’un Comité de normalisation à la tête du football béninois proposé par la FIFA, il y a plus d’un mois, pour le dénouement de la crise qu’il traverse, sont en cours. Depuis hier, dimanche 1er novembre, deux émissaires de l’instance faîtière du football mondial séjourne à Cotonou.

Encore quelques jours, et ce sera la fin du suspense avec la désignation des cinq membres du Comité de normalisation dont la mise sur pied a été souhaitée par la FIFA, pour relancer le football au Bénin, en attendant l’élection des membres de la fédération.

En effet, l’instance mondiale du football avait convenu, au nombre des nombreuses décisions qu’elle avait prises au cours de ses travaux tenus du 21 au 25 septembre dernier à Zurich en Suisse, de l’installation d’un Comité de normalisation au Bénin afin de régler la crise que traverse son football. En sa possession, elle détient déjà plusieurs noms pour faire partie du comité. Seulement, il faudrait qu’elle s’assure que ces personnes sont crédibles et seront à la hauteur de la mission qui leur sera confiée. Pour ce faire, a-t-elle entrepris au niveau de chacun d’eux, de vérifier quelques détails ayant trait à leur identification.
C’est dans ce cadre, qu’elle a dépêché depuis hier, dimanche 1er novembre à Cotonou, une mission. Il s’agit du Congolais Constant Omari, membre de son Comité exécutif, et du Camerounais Prosper Abéga, membre de sa commission juridique. Ce sera pour rencontrer, écouter et évaluer ce jour, la dizaine de personnes pressenties pour être membres du Comité de normalisation tant attendu. La mission repart en principe ce soir.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2093 fois
Tags:
  • ,