Le groupe B donnera son verdict cet après-midi. A 19h se dérouleront simultanément les deux rencontres du jour. A Ebebiyin s’affrontent les Requins bleus du Cap-vert et les Chipolopolos de la Zambie tandis qu’à Bata, à la même heure, se joue la rencontre RD Congo-Tunisie. Mathématiquement les quatre équipes se tiennent : la Tunisie vient en tête avec 4 points dans son escarcelle contre 2 points pour le Congo et le Cap-Vert et 1 seul point pour la Zambie qui tient la lanterne rouge. C’est dire qu’aucune équipe n’est encore à l’abri. Le groupe est ouvert. Tout… peut arriver !

Cap-Vert # Zambie : Malheur au vaincu

C’est la confrontation Cap- Vert-Zambie qui ouvre le bal de la 3è journée du groupe B. Cet après-midi à 19h les Requins bleus détenteurs de 2 points et 2è ex aequo du groupe avec le Congo Démocratique affrontent les Chipolopolos de la Zambie; dernier du groupe avec 1 seul point. Une rencontre qui s’annonce rude lorsqu’on sait que les Zambiens malgré le seul point dans son escarcelle peuvent espérer se qualifier, s’ils arrivaient à battre leur adversaire du jour. Idem pour le Cap-Vert qui aura 5 points, synonyme de qualification, s’il gagnait la Zambie.
Rien n’est donc joué d’avance dans ce groupe. Les Requins bleus qui, jusque-là, forcent l’admiration du public par leur football, alors qu’ils ne sont qu’à leur deuxième participation à une phase finale de CAN, ont leur destin en main.
Si les coéquipiers de Fernado Lopès, do-Santos Varela, Platini, Heldon souhaitent aller loin dans la compétition, ils savent qu’ils doivent mouiller le maillot.
Considérés, jusque-là, comme l’équipe à abattre, pour s'être mis sous les feux de la rampe en éliminant les Lions indomptables de la dernière édition de la CAN et en s’offrant le luxe d’aller battre la Tunisie chez elle l’année dernière, les Requins bleus sont attendus au tournant. Le volume de leur jeu, montre bien qu’ils ont les atouts nécessaires pour relever le défi. Leurs deux premières prestations dans le groupe en témoignent. C’est dire donc que c’est une formation Cap-verdienne déterminée, et qui a faim de ¼ finale de la CAN, qui affronte des Zambiens blessés dans leur amour propre. Une formation des Chipolopolos très déterminée, joueuse et athlétique, mais dont le péché mignon réside dans son manque de concentration et l’absence de réalisme dans la finition.
La Zambie lanterne rouge du groupe avec seulement 1 point ne sont pourtant pas encore éliminé. Du moins mathématiquement elle doit gagner pour avoir 4 points et espérer que les Tunisiens et les Congolais fassent match nul, pour se qualifier. Les Chipolopolos sont donc avertis, mouiller le maillot et prier pour que Tunisiens et Congolais se neutralisent.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3527 fois
Tags:
  • ,