Le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin a effectué, samedi 27 octobre dernier, une tournée dans trois formations sanitaires du département du Littoral. Objectif : leur remettre du matériel médico-technique, en vue de renforcer leurs plateaux techniques. Ce don du gouvernement est acquis sur financement du Fonds mondial.

C’est avec les bras chargés de matériel médico-technique que le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, est descendu au Centre national hospitalier universitaire Hubert K. Maga. Première étape de sa tournée dans les formations sanitaires du Littoral. La liste des équipements offerts est entre autres constituée de : deux blocs opératoires complets installés au niveau de la clinique d’accueil des urgences du Cnhu et l’autre au bloc opératoire central, une table d’anesthésie au profit du bloc central, trois moniteurs multi paramétriques, deux respirateurs et quatre aspirateurs pour le service de réanimation, un fauteuil dentaire au profit du service d’odontostomatologie, deux moniteurs, deux tables de réanimation et plusieurs boîtes d’instruments chirurgicaux. 

Ces équipements constituent pour le personnel de santé, des outils devant lui permettre de donner des soins de qualité aux populations. Ce geste a été fait grâce a un financement du Fonds mondial obtenu sous le leadership du chef de l’Etat, Patrice Talon. Il marque sa volonté de renforcer les plateaux techniques des hôpitaux conformément au Programme d’actions du gouvernement.
« Le renforcement des plateaux techniques des établissements de santé est l’un des projets phares du Pag; il constitue l’une des mesures urgentes prévues par le secteur dans le contexte actuel de réglementation de l’exercice de la médecine en clientèle privée et de la mise en œuvre du volet assurance maladie de l’Assurance pour le renforcement du capital humain », souligne le ministre de la Santé.
L’enthousiasme des bénéficiaires est perceptible. « Je voudrais remercier le chef de l’Etat non seulement pour ce don en équipements mais aussi pour les réformes engagées au profit du secteur sanitaire ; je lui réitère mon ferme engagement à œuvrer à la poursuite des objectifs du développement durable au côté du ministre de la Santé », dit notamment le directeur général du Cnhu, Alexandre Sossou.
Après le Cnhu, le ministre s’est rendu au Centre hospitalier universitaire de la mère et de l’enfant-Lagune (Chu-Mel), pour le même exercice. Le lot de matériel offert ici, comme dans d’autres formations sanitaires, est constitué d’un bloc opératoire, du nécessaire pour les opérations d’anesthésie et de réanimation, d’outils de laboratoire, de consommables médicaux, de matériel roulant.

Plus de 2 milliards de F Cfa de matériel

Véritable bouffée d’oxygène pour les bénéficiaires, le matériel offert sur toute l’étendue du territoire aux différentes formations sanitaires, visant à renforcer les performances du personnel soignant, est estimé à 2, 223 milliards de Fcfa. «Nous remercions le président de la République qui, à travers sa politique de redressement du secteur de la santé, a vu juste de commencer par doter les structures sanitaires de matériel adéquat; ce matériel a permis au Chu-Mel de reprendre véritablement le travail en tenant compte de son niveau dans l’organisation administrative et sanitaire du Bénin », témoigne le directeur général du Chu-Mel, Thomas d’Aquin Zangounon.
Troisième et dernière étape du périple du ministre de la Santé, l’hôpital de zone d’Abomey-Calavi-Sô-Ava. Dans cet hôpital comme dans les deux premiers, du matériel de dernière génération est offert au personnel soignant. Le don remis est composé, entre autres, d’un concentrateur d’oxygène, de stérilisateur, d’extracteur d’oxygène, d’un pèse-bébé, d’un pèse-personne.
Les bénéficiaires voient à travers ce renforcement de leurs plateaux techniques, une concrétisation des projets du gouvernement. « Le programme d’actions du gouvernement est dans sa phase active. C’est l’opportunité pour nous d’améliorer davantage nos prestations ! », s’exclame le directeur départemental de la Santé de l'Atlantique, Victor Cocouvi.
A savoir qu’avant le département du Littoral, les formations sanitaires du Borgou-Alibori et de l’Atacora ont bénéficié du même geste. Le ministre Benjamin Hounkpatin exhorte tous les bénéficiaires de ces équipements «acquis à grands frais à garantir leur entretien, leur sécurité et à les utiliser à bon escient ».

Leadership du chef de l’Etat

Ce processus de renforcement des plateaux techniques des formations sanitaires est une première au Bénin, selon le coordonnateur des projets et programmes sous financement extérieur, Sèdjro Dieudonné Eclou. Expliquant les méandres du processus, il indique que « Cette démarche fait la fierté du Bénin au sein des Nations appuyées par le Fonds mondial». L’engagement politique et le leadership du chef de l’Etat ont permis de mettre de l’ordre dans le secteur, se réjouit-il. « Mettant en œuvre l’instruction du chef de l’Etat qui est d’arriver à zéro remboursement des financements extérieurs, nous avons travaillé pour que les reliquats d’environ 60% du financement Prpss qui a servi à équiper les formations sanitaires et qui devraient être retournés au Fonds mondial le 30 juin 2017 soient réalloués et réutilisés dans le pays ; le chef de l’Etat a dû faire cette doléance auprès du fonds qui y a accédé», développe-t-il.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3071 fois