La direction de la Pharmacie, du médicament et des explorations diagnostiques (Dpmed) a effectué une descente, ce mardi 10 avril à Cotonou, chez les grossistes répartiteurs qui s’occupent de la distribution des médicaments et des produits de santé à toute la population. C’était pour vérifier l’application de la décision du Conseil des ministres du 14 mars 2018 relative au retrait des produits du laboratoire New Cesamex des officines et structures de santé.

Vendredi 13 avril 2018, c’est la date buttoir donnée par le gouvernement pour le retrait des produits du laboratoire Cesamex des officines et structures de santé sur toute l’étendue du territoire national. Et ce, conformément à la décision du gouvernement prise au cours du Conseil des ministres en sa session du mercredi 14 mars dernier, par mesure de précaution, de retirer l’autorisation de mise en vente sur le territoire béninois de ces produits mis en cause.
Pour vérifier la mise en application effective de cette décision, la direction de la Pharmacie, du Médicament et des Explorations diagnostiques (Dpmed) a organisé, hier à Cotonou, une descente auprès des grossistes et répartiteurs des médicaments et des produits de santé au Bénin. Le but de cette descente inopinée, a dit le représentant de la Dpmed, Benoît Hounkpèvi, est de savoir si des dispositions ont été prises par les grossistes qui doivent procéder au retrait de ces produits d’une part, et de voir les structures sanitaires qui ont déjà respecté cette décision en retournant lesdits produits, celles qui jusqu’à la veille du 13 avril n’ont pas encore obtempéré, d’autre part. De même, il sera question de connaître la quantité retirée depuis la prise de cette décision et la liste complète des structures ayant reçu ces produits.
Les grossistes de la Centrale d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (Came), de l’Union béninoise de pharmaciens (Ubphar), de l’Ubipharm, de Promo Pharma Bénin, du Groupement d’achat des pharmaciens d’officine du Bénin (Gapob) ont reçu la visite de la délégation de la Dpmed hier. La plupart, à l’annonce du communiqué, ont mis les produits du laboratoire New Cesamex en quarantaine. Ainsi ces produits qui étaient en stock ont été isolés et mis à part en attendant de les acheminer conformément aux dispositions et à l’esprit du courrier envoyé par l’administration, pour les dispositions idoines au niveau de la Dpmed.
Après avoir isolé les stocks qui sont à leur disposition, les grossistes ont rappelé les produits qui ont été vendus aux clients pharmaciens d’officines. A cet effet, un courrier leur a été envoyé. « Ce courrier leur est aussi renvoyé sous forme de réclamation », ont précisé le chef département approvisionnement et logistique de la Came, Berger Wankpo et Amadou Dayan du Gapob. Ensuite, une compilation de ces produits ramenés est transmise avec des lots isolés au magasin de l’administration. Chacun de ces grossistes a promis de transmettre à la Dpmed les produits retirés qui sont encore à leur niveau de même que la liste complète des structures n’ayant pas encore renvoyé les produits.
« La procédure suit son cours et les tout premiers points des produits qui sont retournés par les pharmaciens ont été déjà faits », a souligné le directeur par intérim de Ubphar, Daniel Ishola.
Pour certains, ces produits ont commencé par être retirés avant la décision du Conseil des ministres. De sorte qu’à la prise de cette décision, il n’y avait plus rien en stock comme produits du laboratoire New Cesamex. C’est le cas du grossiste Gapob qui a ajouté qu’une lettre est déjà adressée aux structures pour le renvoi des produits à la Dpmed. Il a promis d’envoyer les dernières ventes opérées sur ces produits et la liste de tous les clients qui les ont achetés.
Outre ces explications, la délégation est allée constater les endroits où les produits retournés ou stockés sont entreposés. En attendant l’envoi des différentes listes réclamées aux grossistes répartiteurs, Benoît Hounkpèvi a dit être rassuré que le processus suit son cours normal, mais qu’il va falloir faire en sorte pour rester dans le délai du 13 avril 2018. Cette visite de terrain se poursuit ce jour mercredi 11 avril.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 903 fois