Lorsque la vision commence par s’embrouiller et devient floue, la cataracte est l’une des maladies auxquelles on pense. Cette affection survient le plus souvent avec l’âge et nul ne peut y échapper s’il vit longtemps, explique docteur Yazid Savage, médecin ophtalmologue à Cotonou, dans cet entretien.

La Nation : Qu’est-ce que la cataracte ?

Dr Yazid Savage : La cataracte, c’est l’opacification d’une lentille qui est dans l’œil qu’on appelle le cristallin. Ce cristallin est normalement transparent mais avec l’âge, il devient plus opaque, il perd sa transparence. Donc la cataracte vient avec l’âge. La cataracte qui vient avec l’âge, c’est ce qu’on appelle cataracte sénile et c’est la plus fréquente parce que tout le monde fera une cataracte, il suffit de vivre longtemps. C’est un processus normal de vieillissement, c’est un peu comme les cheveux blancs. Le cristallin et les cheveux ont la même origine embryologique. Tel que les cheveux deviennent blancs avec l’âge, c’est comme cela que le cristallin aussi devient blanc et c’est ce qui fait la cataracte.

Pourtant la cataracte est considérée comme une maladie. Pourquoi ?

On considère la cataracte comme une maladie parce que le premier motif de consultation, pour ceux qui en souffrent, c’est la baisse de l’acuité visuelle. En consultation, vous entendez les patients dire je ne vois pas bien, ma vision a baissé ou je vois flou. En principe, il n’y a pas de douleur liée à cela mais quand la maladie évolue trop, elle peut entrainer une douleur.

Quels sont les autres types de cataractes ?

En dehors de la cataracte sénile, il y a la cataracte congénitale qu’on observe chez les enfants, notamment les nouveau-nés. Quand l’enfant est dans le noir, on voit ses yeux qui brillent. C’est un premier motif de consultation. Donc si dans la nuit on voit les yeux de l’enfant briller comme ceux d’un chat, c’est un signe de cataracte congénitale. Il y a la cataracte pathologique qui est causée par une maladie générale comme le diabète. Un diabète qui est mal équilibré peut entrainer une cataracte précoce chez le patient. Il y a les cataractes compliquées où c’est une inflammation de l’œil, en particulier de l’uvée qui en est la cause. Si on situe la cataracte sénile à 60 ans environ, la cataracte du sujet diabétique vient un peu plus tôt. On distingue aussi les cataractes traumatiques qui surviennent suite à un traumatisme crânio-facial. Généralement c’est le flou visuel ou la baisse de l’acuité visuelle qui amène les gens en consultation.

En dehors de l’âge, quelles sont les autres causes de la cataracte ?

Pour ce qui concerne la cataracte congénitale, les enfants sont atteints depuis qu’ils sont à l’étape de fœtus dans le ventre de la mère. Il s’agit d’une inflammation au niveau de l’uvée, une tunique de l’œil qui est en rapport avec le cristallin. L’inflammation de l’uvée peut entrainer des modifications au niveau du cristallin et l’enfant naît avec une cataracte. C’est pour cela que chez la femme enceinte, on fait certaines analyses pour dépister des maladies qui peuvent éventuellement entrainer une cataracte congénitale. Parmi les causes de la cataracte congénitale, il y a la toxoplasmose ou la syphilis chez la mère. La cataracte peut être aussi due à une malformation au niveau du fœtus. Pour ce qui est de la cataracte pathologique, c’est une maladie générale, comme le diabète, qui entraine cela. Les cataractes traumatiques sont dues soit à des traumatismes oculaires directs soit à des traumatismes crânio-faciaux.

Quels sont les traitements disponibles au Bénin et leur efficacité ?

Le seul traitement de la cataracte est le traitement chirurgical. Il n’y a pas de médicament ni de collyre pour traiter la cataracte. La chirurgie de la cataracte est la plus pratiquée au monde et les techniques ont tellement évolué que les risques sont minimisés. Cependant, il n’y a pas de chirurgie sans risques. Le même chirurgien peut opérer deux personnes le même jour et ne pas avoir les mêmes résultats. Les chances de guérison de la cataracte dépendent de l’état de l’œil avant l’opération. Le fait que la cataracte soit blanche par exemple ne permet pas d’accéder au fond de l’œil pour voir le nerf optique. Donc si le nerf optique est en souffrance derrière ou s’il est détruit, si on opère une personne qui présente ce tableau, elle ne pourra pas voir à nouveau. Tout dépend de l’état de l’œil au moment où on veut opérer.

Quelles sont les complications possibles de la cataracte lorsqu’elle n’est pas traitée ?

Il y a des risques de complications lorsque la cataracte n’est pas traitée, telle l’hypertonie oculaire et c’est douloureux. Si on ne traite pas cette hypertension dans l’œil, ça peut détruire le nerf optique et même si on opère la personne, elle ne pourra plus voir. Mais de façon générale, les patients retrouvent la vue après l’opération lorsque celle-ci se déroule bien.

Quelques conseils pour terminer cet entretien

Si une personne âgée qui souffre de cataracte et à qui on propose la chirurgie, refuse de subir une telle opération, il n’y a pas lieu de la forcer à la faire. La survenue de la cataracte étant un processus normal de vieillissement du cristallin, chez certaines personnes cela arrive plus vite. Aux diabétiques par exemple, le conseil qu’on peut donner, c’est de faire suivre leur diabète régulièrement et que leur glycémie soit la plus stable possible. Le port de casque pour ceux qui utilisent des véhicules à deux roues et le port de lunettes de protection pour des professions ou activités à risque de traumatisme oculaire est recommandé. Devant toute baisse d’acuité visuelle, il faut consulter un médecin ophtalmologiste car toute baisse d’acuité n’est pas forcément une cataracte.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2933 fois