Depuis sa naissance, le bébé doit être soumis à l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois. Au-delà de cet âge, les besoins nutritifs de l’enfant changent et nécessitent de nouveaux aliments. Dr Félix Sonon, médecin de santé publique, nutritionniste et chef service nutrition à la direction de la Santé de la mère et de l'enfant, donne ici quelques conseils en la matière pour le bien-être des enfants.

La Nation : Quels aliments faut-il pour un enfant de 6 mois ?

Dr Félix Sonon : Il faut reconnaître que les mamans sont pressées de voir leurs enfants manger tout seuls. Cela leur permet de se libérer très vite et de vaquer à leurs occupations habituelles. Mais il faut comprendre que l’enfant est en apprentissage et qu’on ne doit pas forcer son alimentation. L’alimentation de l’enfant doit répondre à des règles pour lui garantir une parfaite santé. Le choix des aliments d’un enfant est obligatoire et varie selon les âges. C’est le moment pour l’enfant de rejeter tout élément dur et donc de se nourrir que d’aliments parfaitement liquides et sans morceaux. On doit alors veiller à bien mixer tous les repas qu’on lui donne. Il lève la tête, il peut se retourner seul et prendre appui sur ses mains. Il gazouille souvent et commence à prononcer plusieurs syllabes à la suite. Il adore les aliments sucrés et sa première dent commence à pousser. D’ailleurs, il a tendance à tout porter à la bouche. A partir de 6 mois, le bébé commence à mâcher même s’il n’a pas de dents. Petit à petit, on peut lui présenter de nouvelles saveurs et de nouvelles textures.
Les mamans ne doivent pas insister si leurs bébés repoussent un aliment mais ne doivent non plus hésiter à leur proposer quelques jours plus tard. Il faut respecter ses goûts et son appétit. Il importe de commencer en douceur. La maman doit privilégier les légumes qu’elle donne sous forme de purée. Au menu, on peut choisir les carottes, les haricots verts, les navets, les courgettes, les patates douces et les pommes de terre. On peut également proposer à son bébé des jaunes d’œuf dur qui peuvent également être consommés dès l’âge de 6 mois. Les bébés adorent aussi les jus tels que le jus d’orange, le jus de pamplemousse et les jus d’agrumes en général. La diversification alimentaire doit se faire en douceur, à petites doses. On a souvent tendance à donner tout à ce bébé dont les progrès sont chaque jour si prodigieux. Or, chaque enfant évolue à son rythme. Au début, on introduit de nouveaux aliments, pour lui faire découvrir d’autres saveurs et textures. Ce n’est qu’au bout de plusieurs mois que les nouveaux aliments peuvent contribuer à l’équilibre alimentaire de l’enfant.

Comment introduire ces nouveaux aliments ?

Dès 6 mois, la journée du bébé doit s’organiser autour de quatre repas. A partir de cet âge, les goûts changent et les gestes s'affirment. Ce goûter est essentiel pour compenser l'énergie qu'ils dépensent continuellement, satisfaire leurs besoins énergétiques et assurer leur croissance. D'une manière générale, vous pouvez continuer à encourager votre enfant à apprécier les produits sains et faire des repas des moments de détente et de plaisir.
Bien que le bébé soit à la découverte des aliments, le lait reste toujours la base de son alimentation. La maman doit veiller à n’introduire qu’un nouvel aliment à la fois. Cela permet aux nourrices de mieux connaître les goûts de leurs bébés et surtout de détecter les allergies et les intolérances si la situation se présente.
Il est très possible que le bébé refuse certains aliments. Dans ce cas, on ne doit pas forcer, mais l’habituer peu à peu et augmenter les doses au fur et à mesure. On peut lui proposer dans un premier temps de petites quantités de purée de légumes ou de fruits et compléter le repas à l’aide de lait. La nourrice peut augmenter les doses de légumes au fil des jours en fonction des réactions de son bébé.
Lorsque le bébé a tendance à refuser la cuillère lors des premiers repas, on ne doit pas paniquer, mais on peut opter pour une tétine du deuxième âge. Adaptées aux bouillies, ces tétines pourront faciliter les premiers repas du bébé. Habituer le bébé petit à petit à la cuillère, l'amènera à l'accepter totalement.
Les légumineuses, également riches en fer, sont appréciées des bébés pour leur texture onctueuse ; mais il est préférable d'attendre 12 mois pour les introduire dans l'alimentation en raison de leur forte teneur en fibres. Il importe de les cuire longuement pour être plus facilement digérées.
Les enfants apprécient les fruits, surtout quand ils sont faciles à manger. Le raisin est un goûter idéal. Pamplemousses et oranges, entiers ou en jus, réveillent le palais et les matins difficiles.
Dès l'âge de 2 ans, votre enfant doit consommer 60 g de légumes cuits, frais, surgelés ou en conserve par jour et 50 g de légumes crus. Ces derniers sont en général appréciés des enfants parce qu’ils sont croquants et faciles à grignoter avec les doigts. Ils sont également riches en nutriments.
Au réveil, l'enfant a besoin de commencer la journée avec un apport d'énergie grâce aux sucres lents. Il faut y ajouter des fruits frais bio, entiers ou en jus, et des produits laitiers afin d'apporter à votre enfant le calcium dont il a besoin
Toutefois, il faut éviter de donner à l’enfant des aliments comme du sel, de œufs, des fromages au lait cru, du miel et des noix, des noisettes et des arachides?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1817 fois