Le Bénin, à l’instar de la communauté internationale, célèbre la journée mondiale de l’habitat. Comme c’est de coutume, le mois d’octobre est dédié à l’habitat au Bénin. Dans ce cadre, il est conçu un programme alléchant qui se déroulera avec la participation d’experts et des autorités en charge du cadre de vie. Il vise la modernisation des villes du Bénin ainsi qu’un cadre sain où l’insalubrité n’aura plus droit de cité.

La 34e édition de la journée mondiale de l’habitat se veut une occasion pour échanger sur les questions liées à la transformation des déchets. Pour cette édition, le thème choisi par l’Onu Habitat est intitulé: « Les technologies de pointe comme outils innovants de transformation des déchets en richesse ». Le directeur général de l’Habitat et de la Construction, Victor Annanouh, estime qu’il faut commencer à traiter les problèmes de l’habitat à la racine, en passant par les enfants pour atteindre facilement les adultes. C’est ce qui justifie le démarrage des activités inscrites dans le cadre de cette journée par la sensibilisation des enfants aux fins des gestes écocitoyens.
Outre cette activité, il est prévu dans la même journée du lundi 7 octobre, deux panels de discussions à Sèmè City. Le premier a traité des questions de collecte, de transport et de transformation des déchets en matériaux de construction. Le second panel a abordé les questions de transformation, de valorisation des déchets en énergie et de production des bioproduits. « Ces deux thématiques très importantes seront animées par des éminents professeurs, des chercheurs, des inventeurs qui ont déjà reçu des brevets d’invention. Vous serez épaté de savoir qu’on peut utiliser nos déchets pour fabriquer des matériaux de construction qui vont rendre nos bâtiments plus éclatants, plus brillants et plus modernes. Même avec nos déchets, nous allons fabriquer des pavés qui seront utilisés », renseigne le directeur général de l’Habitat et de la Construction, Victor Annanouh.
Le reste du mois, il se tiendra la formation des communes sur la délivrance du permis de construire par la commission nationale du permis de construire. Il est prévu également la vulgarisation de la loi sur le bail à usage d’habitation domestique et aussi des visites de chantiers lancés dans le cadre du Programme d’action du gouvernement. «Le ministre fera la descente de terrain pour voir comment les chantiers évoluent», a rassuré Victor Annanouh.
A cela s’ajoutent des conférences-débats au niveau du ministère du Cadre de vie et du Développement durable et des échanges entre les acteurs du cadre bâti pour améliorer davantage le cadre de vie.  Ces différentes activités visent à donner un élan aux mesures d’amélioration du cadre de vie et de lutte contre les pollutions de divers ordres.  C’est à raison que le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres, informe que les solutions à ces désagréments commencent par des mesures modestes que chacun peut prendre pour changer le mode de fonctionnement des villes. « Nous devons réduire la quantité de déchets que nous produisons et en même temps, commencer à considérer ces déchets comme des ressources précieuses qui peuvent être réutilisées et recyclées, y compris pour produire de l’énergie. Cela passe en effet par la promotion des technologies de pointe pour  la gestion durable des déchets afin de réaliser l’objectif de développement durable n°11 et parvenir à des villes inclusives, sûres, résilientes et durables. Dès lors, l’on peut espérer qu’avec le respect des mesures et normes environnementales, le Bénin aspire à un cadre de vie sain.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 256 fois