Le directeur de l’Agence nationale de protection civile (Anpc), Aristide Dagou, a procédé, ce lundi 8 octobre à Cotonou, au lancement d’une formation sur la gestion des risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques. L’objectif de cet atelier est de renforcer les capacités des acteurs de gestion des situations lors des crises.

L’Agence nationale de protection civile (Anpc) organise du 8 au 12 octobre prochain, un atelier de formation pour enrichir la résilience des populations face à la gestion des risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (Rnrc). 

A l’ouverture de cette formation, le directeur de l’Agence nationale de protection civile, Aristide Dagou, a rappelé à quel point les questions des Rnbc préoccupent les autorités béninoises au plus haut niveau. Selon lui, du fait de leurs conséquences sur l’environnement et les hommes, il est nécessaire de renforcer les capacités des acteurs de gestion des situations de crises et catastrophes sur les risques. « Cette formation vient dans un contexte où les menaces terroristes sont récurrentes dans la sous-région », déclare-t-il. Dans ce cadre, il salue la volonté des formateurs de l’Organisation internationale de protection civile (Oipc) d’avoir accepté d’accompagner le Bénin dans ce sens.
Selon l’expert de l’Oipc, Mohamed Bedrici, cette session contribuera au renforcement des capacités des citoyens et cadres assurant la protection et l’assistance de la population en cas de crise. Pour lui, les techniques et stratégies d’intervention en cas de risques nucléaires, radiologiques et chimiques leur seront transmises tout au long de cette formation.
Le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Ouorou Baro Mora, représentant le ministre, a rappelé l’importance de cette formation pour le gouvernement. Selon lui, elle permettra aux participants de maîtriser les facteurs aggravants des risques afin de les familiariser avec les notions en cas de catastrophes. Pour lui, les formateurs feront en sorte que les agents soient outillés pour agir valablement lors des Rnbc. « Il s’agit de faire comprendre ces risques aux cadres et citoyens afin de les prévenir lors des crises » confie-t-il.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 685 fois