Christelle Gnidéhoué, consultante en Communication Responsabilité sociétale et environnementale estime que les entreprises, les collectivités locales et le gouvernement doivent s’inscrire dans la demarche de recyclage des déchets. Dans cet entretien, elle parle des enjeux de cette activité encore peu valorisée en Afrique en général et au Bénin en particulier.

La Nation : Qu’entend-on par recyclage des déchets ?

Christelle Gnidéhouè : Recycler les déchets, c’est leur donner une seconde vie. Le recyclage consiste à traiter et à transformer en d’autres produits, les déchets collectés auprès des ménages. C’est la valorisation des déchets collectés. Des briques alimentaires ou des papiers journaux peuvent, grâce au recyclage, être transformés en papiers toilette, papiers mouchoirs ou en d’autres briques alimentaires.

Quels sont les enjeux du recyclage ?

Le recyclage permet la réduction des impacts environnementaux des déchets, la limitation/ réduction du gaspillage des ressources, la lutte contre la perte de la biodiversité, la réduction de la consommation d’énergie servant à extraire les matières premières, la valorisation des matières premières secondaires la création d’emplois locaux et durables, l’économie sur l’achat des matières premières.

Que gagnent les entreprises, les communes et le gouvernement à s’inscrire dans cette démarche ?

Le recyclage est une opportunité pour les communes, les entreprises et les gouvernements. Il permettra aux entreprises de faire des économies sur l’achat des matières premières vierges. Il permettra également aux entreprises de créer des emplois locaux et durables, de valoriser les matières premières secondaires, (déchets), de réduire leur dépendance vis-à-vis des négociants de matières premières vierges.
Le recyclage permettra également aux entreprises de développer l’expertise en transformation des déchets et en fabrication de produits recyclés.
Pour les communes, le recyclage favorisera le développement d’une écologie industrielle et territoriale, la lutte contre le chômage à travers la création de nouveaux emplois. Il favorisera aussi la lutte contre la perte de la biodiversité, permettra aux communes de faire des recettes en vendant leurs déchets aux entreprises, la construction d’infrastructures sociocommunautaires grâce aux recettes réalisées sur la commercialisation des déchets ménagers.
Quant aux gouvernements, le recyclage leur permettra d’inscrire les territoires dans une démarche de développement durable, de mieux déployer leur politique environnementale, de lutter contre la dégradation du cadre de vie des citoyens, de percevoir une nouvelle taxe auprès des entreprises afin de financer les projets de développement communautaire.

Avez-vous connaissance des structures qui font du recyclage au Bénin ?

Il y a quelques structures béninoises qui font du recyclage, notamment quelques Ong et start-up. A ma connaissance, cette activité à forte valeur ajoutée reste encore très peu valorisée.
Nos entreprises, nos collectivités locales et le gouvernement gagneront à inscrire nos territoires dans cette démarche. Par ailleurs, il est important de placer le citoyen au cœur de cette démarche, de le sensibiliser sur l’importance du tri qui reste une condition indispensable pour la réussite du taux de recyclage. Car, le recyclage est une réponse à la lutte contre le changement climatique, aux pressions anthropiques sur notre environnement. De plus, il permet une réelle création d’emplois et le développement d’une écologie industrielle et territoriale qui permet de désenclaver les zones périphériques et campagnes.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 2103 fois