Le Conseil des ministres du mercredi 4 septembre a accédé à la demande des partenaires sociaux souhaitant que les enseignants qui ont manqué l’évaluation diagnostique puissent disposer d’une seconde chance.

Samedi 7 septembre prochain, les enseignants de la promotion 2008 qui ont manqué l’évaluation du samedi 24 août dernier pourront se rattraper. Tous les absents à cette première évaluation ont été autorisés par le gouvernement à prendre part à une session spéciale samedi prochain. Ultime chance laissée aux malades et autres absents qui ont choisi ne pas prendre part à la première évaluation. Pour rappel, ils sont quelques 18045 enseignants de la promotion 2008 concernés par cette évaluation. Laquelle avait suscité quelques craintes de la part de certains d’entre eux qui craignaient pour leurs emplois. La première évaluation avait tout de même connu un important taux de participation estimé à plus de 75%.  

« Le gouvernement ne résiliera aucun contrat ni avant l’évaluation, ni pendant l’évaluation, ni après l’évaluation à moins que l’enseignant choisisse de son propre chef de démissionner », avaient clarifié les responsables syndicaux pour apaiser les esprits à l’avant-veille de la retenue pour jauger les connaissances de ces enseignants. De leurs explications, il ressort qu’après l’évaluation, les enseignants qui obtiendront une note supérieure ou égale à 10 seront déclarés admis et vont acquérir le statut de fonctionnaires de l’Etat. Ceux qui seront en dessous du seuil mentionné supra, subiront une formation modulaire et ce, en continuant par exercer leurs activités professionnelles tout en conservant leurs salaires jusqu’à une seconde évaluation, rassure le porte-parole des six centrales et confédérations. Au terme de la seconde évaluation, les admis signeront un contrat avec l’Etat tandis que le dernier groupe sera reconverti dans d’autres activités au sein de l’administration publique.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 934 fois