Il n’y a plus de doute sur la rentrée académique 2017-2018 prévue pour ce lundi 17 septembre. La pré-rentrée effectuée la semaine écoulée, enseignants et élèves sont appelés reprendre le chemin des classes, comme le recommande le ministre des Enseignements maternel et primaire.

« Il est attendu dans les cahiers d’activités et devoirs des écoliers les premiers devoirs et premières synthèses et retenons dans les cahiers de leçon dès le lundi 17 septembre 2018 sur toute l’étendue du territoire national ». Ainsi recommande le ministre des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, aux enseignants dans le calendrier des activités de la période pré-rentrée. Ce même calendrier prévoit pour le compte du jeudi 13 septembre, le premier conseil des maîtres qui va déboucher sur la répartition des enseignants dans les classes, la planification mensuelle… ; la mise à la disposition des enseignants des fournitures et matériel de travail dont les programmes d’études, emploi du temps, guides, manuels ; la mise en place du dispositif en vue de la gestion collégiale de l’école… Ce vendredi 14 septembre se tient l’assemblée générale des parents d’élèves suivie du lancement public de la rentrée des classes pour le démarrage effectif des activités pédagogiques le 17 septembre à 8 heures précises. Cette précaution du gouvernement est la preuve d’une pro activité soutenue par des discussions en amont avec les partenaires sociaux pour une rentrée scolaire sans anicroche. Si l’on considère que toutes les dispositions sont prises pour un bon démarrage des cours, le défi à relever reste celui du déficit d’enseignants dans les écoles maternelles et primaires. Toutes les classes ne sont pas pourvues d’enseignants selon des directeurs d’établissements qui plaident pour le recrutement des enseignants.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1969 fois