Il n’y a plus aucun doute. Le 18 septembre prochain, élèves et enseignants reprendront le chemin des classes. C’est qu’ont confirmé les ministres en charge des Enseignements primaire et secondaire, Jean Lucien Kocou et Slimane Karimou, lundi dernier lors d’une conférence de presse conjointe animée à Cotonou.

La date du démarrage de l’année scolaire 2017-2018 a connu un léger changement par rapport aux précédentes années scolaires. Le Gouvernement a fixé la date du 18 septembre prochain pour la rentrée et a pris des dispositions matérielles et financières pour son effectivité. Des dispositions à travers lesquelles les préoccupations des syndicats et autres partenaires sociaux ont été prises en compte.
Le ministre en charge de l’Enseignement secondaire, Lucien Kokou, a confirmé que les problèmes liés au redéploiement du personnel, au paiements des primes de rentrée, d’arriérés aux enseignants nouvellement recrutés, et au reclassement des agents permanents de l’Etat, puis de l’actualisation de la formation des professeurs de comptabilité conformément aux textes de l’Ohada, ont été déjà été réglés.
En ce qui concerne l’enseignement primaire, des dispositions sont en cours pour l’adoption des statuts des enseignants du primaire. Mais, le ministre en charge de l’Enseignement primaire, Salimane Karimou, a rassuré qu’il n’y a aucun problème pour ce qui est des statuts particuliers. Tout le nécessaire sera fait pour la prise des arrêtés, mais il y a certains cas qui nécessitent l’arbitrage du ministère des Finances, et la création d’une commission paritaire ministère des Finances, ministère de la Fonction publique et ministères des Enseignements, a-t-il souligné.
Les deux ministres ont rassuré quant à la volonté du Gouvernement de procéder au déblocage à temps des subventions au niveau des collèges publics en ce qui concerne la gratuité de l’enseignement pour les filles.
Il y a seulement quelques jours, le Gouvernement réuni en Conseil des ministres a annoncé le déblocage de plusieurs centaines de millions au titre des arriérés dus aux syndicats. Surtout, des fonds ont été dégagés pour l’effectivité et le bon fonctionnement des cantines scolaires sur tout le territoire national.
Au vu de ces nombreux efforts fournis par le Gouvernement, il ne devrait plus y avoir de handicap au démarrage de la rentrée scolaire 2017-2018 dont la date est maintenue pour le 18 septembre prochain. La pré-rentrée est prévue pour le lundi 11 septembre prochain?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2876 fois