Le Championnat national de taekwondo a connu le sacre de la Ligue de l’Ouémé-Plateau qui est montée sur la plus haute marche du podium avec 16 médailles.

Venus de toutes les ligues départementales, les athlètes ont pris part à l’édition 2019 du Championnat national de taekwondo. A l’issue de la compétition, la Ligue Ouémé-Plateau est vainqueur avec 16 médailles dont neuf en or, cinq en argent et deux en bronze grâce à ses athlètes qui ont engrangé un total de 94 points. L’Atlantique est deuxième avec 17 médailles dont sept en or, six en argent et quatre en bronze pour 91 points. Le Littoral termine le top 3 avec 68 points et décroche 14 médailles dont quatre en or, cinq en argent et cinq en bronze. La Ligue Zou-Collines termine au pied du podium avec sept médailles dont une en or, quatre en argent et deux en bronze. Victorien Kougblénou, président de la Febeta s’est réjoui d’avoir atteint son objectif. Pour lui, ce championnat a permis d’insuffler une nouvelle dynamique au taekwondo béninois. Le niveau technique des athlètes a été jaugé, de nouveaux talents ont été détectés et les meilleurs ont été retenus pour représenter le Bénin aux prochaines joutes continentales. Sur le plan individuel, Romaric Kiki dans la catégorie des plus de 80 kg hommes a confirmé ses performances devant Romaric Koubé et Bassiti Idrissou de l’Atacora. Chez les dames seniors, les athlètes de la Ligue Atlantique ont remporté tous les lauriers. Prémia Wankou (-57 kg) a ravi la vedette à Margot Gallo et Chamsia Seko, alors qu’au niveau des plus de 73kg, Bouama Natchimdjabo a pris le dessus sur Winmie Wisdon et Frida Avih.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1341 fois