Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

Les membres du Conseil d’orientation scientifique et pédagogique (Cosp) du Centre d’excellence africain en sciences mathématiques et applications (Cea-Sma) étaient, ce mercredi 10 juillet, en session d’évaluation du projet. Les travaux se sont tenus dans les locaux de l’Institut de mathématiques et de sciences physiques (Imsp) abritant le centre à Dangbo.

Evaluer le projet du Centre d’excellence africain en sciences mathématiques et applications (Cea-Sma) et faire de nouvelles recommandations pour améliorer ce qui se fait jusqu’ici. Tel est l’objectif de la session du Conseil d’orientation scientifique et pédagogique (Cosp) du Centre d’excellence africain en sciences mathématiques et applications
(Cea-Sma) qui s’est ouverte, mercredi 10 juillet dernier, à l’Institut de mathématiques et de sciences physiques abritant le centre à Dangbo. Cette rencontre regroupe des participants dont les professeurs Wilfrid Gangbo de l’Université de California aux Etats-Unis, Jean d’Almeida de l’Université de Lille en France et John Ball de l’Université d’Hériot-Watt en Edimbourg en Ecosse, tous des sommités de
mathématiques. La session offre l’occasion aux membres du Cosp non seulement de faire le point des réalisations scientifiques et pédagogiques depuis leur dernière session mais aussi d’apprécier le niveau de mise en œuvre des recommandations faites. Cette évaluation débouchera sur de nouvelles suggestions et orientations à mettre en œuvre pour le reste de la durée du projet.
Le coordonnateur du Cea-Sma, Joël Tossa, rappelle les objectifs du centre mis en place en 2015. Il s’agit d’orienter de façon scientifique le projet Cea-Sma et de l’accompagner au niveau pédagogique par exemple dans le choix des enseignants de haut niveau de l'extérieur qui viennent dispenser des cours et des formations. Aussi, le Cosp a-t-il pour mission d’orienter le centre dans l’organisation des écoles scientifiques en proposant des personnes pouvant être des conférenciers. « C’est ce conseil qui aide à maintenir le haut niveau international qu’ambitionne d’atteindre le projet», précise Jöel Tossa avant d’insister sur les nombreux acquis du projet. Selon lui, le centre a déjà impacté le Bénin par rapport à la formation en mathématiques. Il y a eu plus de 18 différentes nationalités qui sont venues faire, par le biais de ce projet, leurs Masters et d’autres ont pu continuer en thèse. La qualité des formations données fait classer aujourd’hui le Cea-Sma parmi les meilleurs des 22 centres financés par la Banque mondiale au niveau de la formation doctorale, se réjouit Joël Tossa.
Parlant des difficultés du centre, le coordonnateur du Cea-Sma évoque surtout la lourdeur administrative dans les décaissements de fonds par la banque. Lesquels décaissements sont conditionnés par les vérifications de certains indicateurs définis au départ allant de la formation à la gestion financière en passant par le contrôle des marchés passés et autres, déplore Joël Tossa. C’est pourquoi, il salue la décision de prorogation du projet jusqu’à mars 2020. Cette prolongation permettra de rattraper, estime-t-il, le retard pour obtenir les décaissements de tous les fonds restants avant la fin du projet. Joël Tossa se réjouit également que le centre soit autorisé à participer à la deuxième phase du projet à partir de 2020 où le Cea-Sma se métamorphosera en Centre d’excellence africain en mathématiques, en informatique et applications.
Le professeur Wilfrid Gangbo, représentant le président du Cosp, s’est dit satisfait des réalisations du projet ces deux dernières en dépit de certains obstacles qui y subsistent dont la lourdeur administrative dans les décaissements de fonds et l’installation du centre de calcul attendu depuis longtemps. Le professeur au département de mathématiques de l’Université de California formule le vœu de voir le centre bénéficier d’une certaine célérité dans les procédures administratives afin de faciliter la mise en place des équipements prévus. Cela y va de l’intérêt du Cea-Sma qui pourra mériter son statut de centre d’excellence.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 476 fois