Maurille GNASSOUNOU depuis Ismaïlia

Les matches de la phase de poules de la Can Egypte 2019 ont pris fin hier, mardi 2 juillet. En dehors des Baréa de Madagascar qui, pour leur première participation à une phase finale de la Can, ont créé la surprise en se retrouvant en huitièmes de finale, tous les favoris sont encore en course.

La 32e édition de la Can, commencée le vendredi 21 juin dernier en Egypte,  connaît sa première trêve à partir de ce jour, mercredi 3 juillet. Ce sera jusqu’au vendredi 5 juillet, jour où débuteront les matches de huitièmes de finale. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les sélections considérées comme les favoris de la compétition ont toutes tenu leur rang. Elles sont encore toutes présentes.
Au regard des prestations qu’elles ont livrées, sans oublier les résultats qu’elles ont enregistrés au niveau de leurs groupes, certaines s’affichent déjà comme de sérieux prétendants au titre. Il s’agit des Fennecs de l’Algérie, des Pharaons d’Egypte et des Lions de l’Atlas du Maroc. Pour le moment, ces trois sélections ont littéralement survolé les débats dans leurs groupes respectifs. Jusque-là, aucune d’elles n’a encaissé le moindre but au cours des matches de groupes.
En effet, sélection du pays hôte de la compétition, les Pharaons ont fait un parcours sans faute dans le groupe A. A leur actif, on note 3 victoires en autant de matches, 5 buts marqués et 0 encaissé. En dehors de leurs nombreux supporters, ils sont portés par leurs stars Mohamed Salah et Mahmoud Hassan alias Trezeguet.
Comme eux, les Fennecs de l’Algérie ont également montré qu’ils sont dotés d’atouts offensifs impressionnants. Ils ont à ler actif leur force collective et leur capacité à varier leurs systèmes de jeu. Dans le groupe C où ils ont évolué, c’est en toute maîtrise que les Algériens ont eu raison de leurs différents adversaires.
Les poulains de Djamel Belmadi ont également fait le plein des points, soit 9 points engrangés sur 9 possibles, 6 buts marqués et 0 but encaissé.
Quant aux Lions de l’Atlas du Maroc de Hervé Renard, ils ont aussi surclassé leurs adversaires du groupe D, en affichant une grande sérénité. Ils ont remporté 3 matches en autant de sorties, avec 3 buts marqués et 0 but pris.
A leurs côtés, on retrouve les Super Eagles du Nigeria, les Lions de la Téranga du Sénégal, les Eléphants de la Côte d’Ivoire, les Lions indomptables du Cameroun, les Léopards de la Rd Congo et les Black Stars du Ghana. Des sélections qui sont également des habituées des huitièmes de finale, mais qui ont réussi à atteindre une nouvelle fois ce stade de la compétition, non sans quelques difficultés.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 669 fois