Passée l’euphorie  qui a suivi le nul (2-2) qu’ils ont concédé face aux Black Stars du Ghana, mardi 25 juin dernier, les Ecureuils du Bénin préparent déjà leur match contre les Djurtus de la Guinée-Bissau prévu pour le samedi 29 juin prochain à Ismailia. Ils entendent entretenir le même état d’esprit qui les a caractérisés.

Aborder ou prendre les matches, comme ils vont se présenter à eux, sans se laisser influencer par le palmarès de l’adversaire. Tel est l’objectif que Michel Dussuyer et ses poulains se sont assigné avant le démarrage de la phase finale de la 32e édition de la Can Total, Egypte 2019. Il s’agit de faire mieux que lors de leurs trois précédentes participations, puis de se qualifier pour le tour suivant. Cette ambition, les Ecureuils du Bénin peuvent bien la réaliser. Déjà, contre les Black Stars du Ghana, vainqueur de la Compétition en 1963, 1965, 1978 et 1982, et qui courent après un nouveau titre de champion d’Afrique depuis 37 ans, ils ont réussi une bonne entrée en matière, mardi 25 juin dernier, au Ismailia Stadium, se contentant du point du match nul (2-2). A eux maintenant de savoir négocier leurs deux derniers matches en phase de poule avec sérénité, pour ne pas vite rentrer à la maison. Dans leur viseur, samedi 29 juin prochain, ils auront les Djurtus ou Lycaons de la Guinée-Bissau. Une victoire leur ouvrira davantage les portes de la qualification pour les huitièmes. Mais encore faudrait-il qu’ils restent concentrés. C’est le mot d’ordre que le ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, Oswald Homéky, s’est empressé d’aller leur transmettre dans leur hôtel, mardi 25 juin dernier, à la fin du match.
« Nous sommes des petits. Mais sur le terrain, nous allons montrer que nous sommes venus pour écrire l’histoire », a fait observer le ministre. « Vous avez fait quelque chose dont notre équipe nationale n’était pas capable par le passé. C’est-à-dire, garder la tête froide et continuer à jouer après avoir pris un but », a-t-il poursuivi. « Pour notre grand retour à la Can, nous avons pris un précieux point contre le Ghana. Franchement, je pense que nous pouvons rêver d’aller loin et même de gagner la compétition », s’est réjoui Oswald Homéky. Pour le prochain match, a-t-il conseillé, nous allons rester concentrés. « Nous avons désormais une équipe. Les autres ont des joueurs et nous, une équipe», a-t-il insisté. Tout heureux, il informe les joueurs que le nul qu’ils ont réalisé au cours de ce premier match, est synonyme de victoire avec la prime afférente. Une nouvelle accueillie par une explosion de joie.
A la faveur de cette rencontre, le trophée d’honneur du meilleur entraîneur de tous les temps du Bénin a été remis à Michel
Dussuyer par le président de la Cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou. Très honoré par cette distinction, l’entraîneur a promis de continuer à donner le meilleur de lui-même pour le Bénin. Dans la foulée, il a remis son effectif au travail. Ainsi, l’heure était aux exercices de récupération hier, mercredi 26 juin. La préparation du match contre les Djurtus de la Guinée-Bissau va devoir se poursuivre sans relâche, à travers d’intenses séances d’entraînements. En décidant de ne négliger aucun détail, Michel Dussuyer veut maintenir son effectif en état de veille. Le retour au service du capitaine Stéphane Sességnon, constituera pour eux, une source de motivation supplémentaire?

Poté ou la bête noire des Black Stars

Entre Mickaël Poté et les Black Stars du Ghana, c’est à croire qu’il y a une histoire de « je t’aime, moi non plus ». L’attaquant des Ecureuils aurait bien pu être élu comme meilleur homme du match, à la place du Ghanéen Jordan Ayew. Mais qu’à cela ne tienne. Pour la gouverne de tous et chacun, c’est face à cette même sélection qu’il a inscrit son premier but, alors qu’il effectuait sa première apparition chez les Ecureuils. Mardi dernier, il s’est à nouveau illustré avec son doublé. Il adore les Black Stars, sinon qu’il y a longtemps qu’il a perdu le chemin des filets sous la tunique des Ecureuils.


Par Maurille GNASSOUNOU depuis Ismailia

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 795 fois