Les Lions indomptables du Cameroun affrontent ce mardi 25 juin, les Djurtus de la Guinée-Bissau à la faveur de la première journée dans le groupe F. Une confrontation qui apparaît comme un match de revanche pour les Bissau-guinéens battus lors de l’édition précédente par le Cameroun au premier tour.

Champions d’Afrique en titre, les Lions indomptables du Cameroun effectuent leur première sortie, ce mardi 25 juin, dans le groupe F de la Coupe d’Afrique des Nations Egypte-2019 contre les Djurtus de la Guinée-Bissau. Un duel à plusieurs enjeux pour les deux formations qui se sont rencontrées une seule fois en phase finale de Can. Si avec leur statut de favoris, les Lions indomptables auront à cœur de confirmer leur suprématie sur les Djurtus et  d’entamer la compétition sur une bonne note, la Guinée-Bissau tentera de prendre sa revanche sur le Cameroun pour se lancer vers son objectif  à savoir passer le premier tour 51e. Les résultats antérieurs militent fortement en faveur des Lions indomptables. 51e  au classement Fifa, le Cameroun, vainqueur en 1984, 1988, 2000, 2002 et 2017 n’a jamais perdu face à la Guinée-Bissau. Les deux sélections se sont rencontrées trois fois par le passé et ce sont les Lions indomptables du Cameroun qui ont remporté la totalité des confrontations. Le Cameroun a enregistré 8 victoires, 6 nuls et 6 défaites lors de ses 20 derniers matchs contre 5  victoires, 5 nuls et 10 défaites pour la Guinée-Bissau en autant de sorties.
L’autre défi du Cameroun est de conserver son  titre. Pour y parvenir, il doit vaincre le signe indien car, depuis le triplé des Pharaons entre 2006 et 2010, aucune équipe n’a plus réussi à conserver son titre.  Deuxième de son groupe de qualification derrière le Maroc, le tenant du titre peut compter sur le gardien d’Ajax Amsterdam de 23 ans, André Onana, qui a connu le haut niveau à 20 ans.  Ses récentes performances lui ont permis de damer le pion à Joseph Ondoa.
Éliminée au premier tour en 2017, la Guinée-Bissau, 118e   au classement Fifa ne vient pas en victime expiatoire. Seule équipe à faire peur au Cameroun lors de la précédente Can,  la Guinée-Bissau avec un effectif stable depuis deux ans peut encore compter sur sa star Frédéric Mendy, l’attaquant du Vitoria Setubal, auteur de 10 buts en 31 apparitions toutes compétitions confondues.
Après une première Can soldée par des performances intéressantes mais vierges de victoires, les hommes de Baciro Candé reviennent pour passer le premier tour. L’effectif a gagné en maturité depuis l’expédition gabonaise et n’a pas eu sa qualification pour la phase finale 2019 sur un plateau. Premiers d’un groupe où l’on retrouvait également la Namibie, le Mozambique et la Zambie, les Djurtus seront difficiles à manœuvrer.

Clarence Seedorf # Baciro Candé

Ce match apparaît également comme un duel entre les deux sélectionneurs. D’un côté, le Hollandais Clarence Seedorf,  une référence au poste de milieu de terrain en tant que joueur va tenter d’écrire son histoire à la Can sur le banc des champions d’Afrique. Le palmarès du Néerlandais en poste depuis août 2018 reste vierge dans les annales de cette compétition. Le quadruple vainqueur de la Ligue des Champions n’a encore rien gagné en tant qu’entraîneur et en rêve à 43 ans. A l’opposé, le coach  Baciro Candé est l’une des principales figures du football en Guinée-Bissau. International et joueur en deuxième division portugaise, l’ancien défenseur est un entraîneur au parcours élogieux. Il compte plus de dix titres nationaux (Championnats, Coupe, Supercoupe) à son palmarès, notamment avec le Sporting Club de Bissau qu’il a dirigé entre 1995 et 2007 puis de 2009 à 2016. Déjà sélectionneur de 2003 à 2010 sans la moindre qualification à une compétition internationale, le sexagénaire était revenu en 2010 pour diriger les Djurtus pendant la Can 2017.  Cette fois-ci, il compte conduire son pays plus loin qu’à l’édition précédente.

Programme

Mardi 25 juin
 
Cameroun – Guinée-Bissau à 19h à Ismaïlia.

Ghana – Bénin à 22h à Ismaïlia

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 569 fois