Dans le souci d'une meilleure organisation du Hadj 2019, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, coordonnateur national du Comité de supervision du Hadj a échangé ce mercredi 19 juin avec les responsables des faîtières des convoyeurs. L’objectif est de faire le point des préparatifs et de recueillir leurs préoccupations afin d’apporter les solutions requises. C’était en présence de ses collègues de l’Intérieur, Sacca Lafia, des Infrastructures et des Transports, Alassane Séidou, de la Santé, Benjamin Hounkpatin et de la représentante du chef de l’Etat, Salamatou Soumanou.

Dans quelques jours, les fidèles musulmans iront en pèlerinage en terre sainte. Pour parfaire l’organisation de l'édition de cette année du Hadj, la délégation ministérielle avec à sa tête le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a échangé avec les responsables des faitières des convoyeurs. L’objectif de cette rencontre est de faire le point des préparatifs du Hadj et recueillir les préoccupations des faitières afin d’apporter les solutions requises.
Aurélien Agbénonci a rappelé que l’option des vols charter par l’Etat est la meilleure solution afin d’éviter aux pèlerins béninois des escales multiples, interminables et fatigantes. Il indique qu’une dérogation est accordée à cent personnes pour les vols réguliers.
Les convoyeurs, dans leurs doléances, souhaitent que le nombre de dérogations à accorder aux pèlerins désireux de prendre des vols réguliers soit revue à la hausse. Après avoir pris note de leurs doléances, Aurélien Agbénonci a indiqué qu’elles seront examinées.
Quant aux difficultés liées à la vaccination, le ministre promet que l’équipe sera renforcée pour que le temps d’attente soit considérablement réduit. Aurélien Agbénonci a pour finir, invité les faîtières à œuvrer pour l’organisation d’un Hadj exemplaire qui rehausse l’image du Bénin.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 607 fois