A travers le projet intitulé : « Ensemble, osons l’avenir du tennis sur terre battue », le Bénin a obtenu le 30 mai dernier, l’implantation sur son sol de l’Académie francophone du tennis. Une prouesse du gouvernement du président Patrice Talon, à travers le ministère en charge des Sports et la Fédération béninoise de tennis qui ont défendu ce projet lors du Forum de la Francophonie du Tennis le 6 juin 2018 à Paris.

Au terme d’un long processus, le Bénin a décroché le 30 mai dernier, la construction d’une Académie francophone de tennis de haut standing à Avlékété. En effet, le projet :« Ensemble, Osons l’avenir du tennis sur terre battue », porté par le gouvernement béninois à travers son ministère en charge des Sports et la Fédération béninoise de Tennis vient d’avoir l’adhésion du jury. Ce projet dont l’objectif est de combler le fossé entre les tennismen africains et ceux des autres continents a donc été validé. Ce qui va permettre au gouvernement béninois de réaliser son ambition à l’intention des jeunes talents béninois et de l’espace francophone. Cette Académie francophone va contribuer à la participation des tennismen des pays francophones au plus grand tournoi de tennis sur terre battue, le prestigieux Roland Garros.
Fruit de la coopération entre l’Organisation internationale de la Francophonie, la Fédération française de Tennis, l’Association des Fédérations francophones de tennis, le gouvernement béninois et la Fédération béninoise de Tennis, cette infrastructure va contribuer à un équilibre entre les niveaux des athlètes et favoriser la réalisation de bonnes performances par les sportifs bé-ninois en particulier et les athlètes francophones en général.
L’Académie francophone d’Avlékété au Bénin sera ouverte aux jeunes champions des 27 pays francophones. Elle sera constituée de 20 courts de tennis en terre battue labélisés Roland Garros, des salles de cours, 50 chambres individuelles, des parcours sportifs, une piscine, une salle de fitness, une salle de soins, un restaurant, un self, une boutique et un club house. Ce centre d’excellence de tennis, en plus des aires de jeux qui seront construites dans les villes d’Abidjan et de Dakar, va rehausser le niveau du tennis en Afrique au sud du Sahara.
Une bonne nouvelle sans doute pour les pratiquants du tennis béninois car le pays deviendra une destination tennistique de premier choix.
Faut-il le signaler, ce centre de haut standing va drainer également des touristes vers la cité balnéaire en vue à Avlékété. Comme quoi, le Bénin est parti pour être la capitale du tennis en Afrique et dans l’espace francophone dans les tout prochains mois .

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 868 fois