Pour la conservation et la sécurisation des récoltes, l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) a construit au Bénin 24 magasins de stockage qu’elle a rétrocédés à l’Etat. C’était, vendredi 24 mai dernier.

L’Uémoa appuie le Bénin dans sa volonté d’assurer la sécurité alimentaire de ses populations. En témoigne la construction de 24 magasins de stockage de produits agricoles qu’elle a mis à sa disposition. C’est à travers la signature de l'accord de leur rétrocession, vendredi 24 mai dernier à Parakou, sous l’égide de son représentant résident au Bénin, Komlan Agbo, du ministre de l'Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Gaston Dossouhoui, et du directeur général de l'Agetur, Lambert Koty. A leurs côtés, il y avait le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, représentant l'ensemble des préfets du Bénin.
Allocutions, signature de l'accord de rétrocession, coupure de ruban, remise des clés et visite guidée d'un magasin témoin. Tels ont été les temps forts de la cérémonie.
D'un coût global de 2,6 milliards de francs Cfa, le projet de construction des magasins de conservation des récoltes et des graines a entièrement été financé par l'Uémoa. Il s'insère dans la politique agricole de l'institution sous régionale qui vise à appuyer ses États membres dans le renforcement des capacités de stockage des graines pour réduire les pertes post-récoltes et faciliter le développement des petites unités de production.
Des 24 magasins construits, 6 ont une capacité de 1000 tonnes chacun, 15 de 2000 tonnes chacun, 1 de 3000 tonnes et 2 de 4000 tonnes chacun. Ils ont été réalisés dans les 12 départements du pays et sont dotés de bureau, d’aire de séchage, de matériels de pré-nettoyage et de conditionnement des produits. A tout cela s'ajoute la formation des bénéficiaires pour la gestion et l'entretien des magasins et des équipements d'accompagnement.
Les travaux de leur construction ont démarré en 2015, après les études en 2012. Leur réception provisoire a été prononcée en 2017 et celle définitive en avril 2019.
Le représentant résident de l'Uémoa, Komlan Agbo, s'est réjoui de l'aboutissement heureux de ce projet qui s'inscrit dans le cadre de la politique agricole de l'Union à l'endroit des pays membres. A sa suite, le ministre en charge de l'Agriculture, Gaston Dossouhoui, a remercié les différents intervenants sur le projet. Il n'a pas manqué de prendre des engagements, par rapport à l'utilisation judicieuse et responsable des infrastructures. Le ministre est convaincu que ces dernières permettront de transformer les productions afin de créer de la valeur ajoutée pour le pays.
Intervenant en tant que maître d'ouvrage délégué, le directeur général de l'Agétur, Lambert Koty, a rappelé les caractéristiques des infrastructures et remercié le gouvernement et l'Uemoa pour la confiance placée en son agence pour la réalisation des travaux. Le préfet Djibril Mama Cissé a, quant à lui, loué la qualité de la coopération entre le Bénin et l'Uémoa qui a permis la réalisation de ces infrastructures. Ces magasins vont contribuer, selon lui, à la réduction des pertes de récoltes, puis renforcer la sécurité alimentaire au Bénin. Il a ensuite fait un plaidoyer pour leur construction dans toutes les communes du Borgou.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 552 fois