L’Administration des douanes béninoises procède, ce mardi 14 mai à Cotonou, au lancement du Programme national des opérateurs économiques agréés (Oea), en collaboration avec le groupe Webb Fontaine chargé de la mise en œuvre des réformes institutionnelle et informatique en la matière.

Ce programme s’inscrit dans le cadre de la modernisation des procédures douanières et de la mise en œuvre de l’accord de l’Organisation mondiale du commerce (Omc) suivant le Cadre de normes Safe visant à sécuriser et à faciliter les échanges commerciaux internationaux. Le statut d’Oea permet aux opérateurs économiques (importateurs, exportateurs, transitaires, logisticiens, transporteurs, manutentionnaires, commissionnaires en douane) jugés fiables de bénéficier d’un traitement personnalisé et allégé en matière de contrôle douanier, selon le type de statut sollicité : Oea Simplification douanière, Oea Sûreté/sécurité ou Oea Complet. La certification Oea qui fixe un cadre sécurisé avec les partenaires commerciaux, ne constitue pas une obligation mais une discrimination positive recommandée pour les acteurs afin de sécuriser la chaîne logistique internationale, lutter contre le terrorisme et les fraudes douanières, faciliter et accélérer les échanges internationaux. Au nombre des critères d’exigences pour l’obtention de la certification Oea, l’opérateur économique devra faire montre de bonne moralité, de traçabilité dans le système de gestion ou les écritures de la société, de procédures de contrôle en interne, de solvabilité financière.
Née d’une forte demande de facilités administratives exprimée par des opérateurs du commerce international ainsi que des administrations douanières, cette accréditation est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2008 en Europe. Elle est en passe de devenir incontournable dans le commerce international.
En prélude à l’opérationnalisation de ce statut, une formation en audit d’agrément d’entreprise a été organisée du 20 au 23 mars 2018 au profit de l’Administration des douanes béninoises, sous l’égide de Frédéric Fort, expert des douanes françaises n

Claude Urbain PLAGBETO

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 452 fois