Les fidèles musulmans du Bénin, à l’instar de ceux du monde entier observent, depuis ce lundi 6 mai, le mois du Ramadan. Étant l’un des cinq piliers de l’islam, ce temps est considéré comme un moment de purification et d’intenses prières. Roufaï Ahmed Mani, imam de la mosquée Assalam d’Atrokpocodji, revient sur les grands moments du mois du Ramadan et l’attitude que doit adopter tout bon musulman en ce temps de carême.

La Nation : Qu’est-ce que le jeûne musulman et quelle place occupe-t-il dans l’islam ?

Roufaï Ahmed Mani : Le Ramadan est l’un des cinq piliers de l’islam. C’est un mois saint, un mois plein de bénédictions, un mois de Coran, de jeûne et d’adoration. C’est dans ce mois que nous jeûnons 29 ou 30 jours, ce qui est une obligation pour tout musulman. C’est un ordre que le Coran nous donne suivant les cinq piliers de l’islam que sont la profession de la foi, c’est-à-dire croire qu’il n'y a pas une autre divinité digne d’être adorée en dehors d’Allah et son prophète Mohamed, faire la prière cinq fois dans la journée, faire le jeûne et l’aumône, ce qui est une obligation pour les riches qui doivent aider les pauvres et enfin aller à la Mecque pour le pèlerinage lorsqu’on en a les moyens.
Ce qui est important dans ce mois de Ramadan est qu’il faut d’abord croire en Allah et en son messager, ensuite il faut toujours prier cinq fois par jour pour bénéficier de la grâce d’Allah. Comme l’a dit le prophète Mahomet, la prière est la première des choses sur lesquelles nous serons jugés.

Quelles sont les différentes étapes du jeûne musulman ?

Il faut avoir l’intention sincère au réveil que l’on veut jeûner parce que c’est la base de toute adoration. Dieu connait l’intérieur de chacun. C’est selon l’intention qu’il va juger les humains. Le musulman qui jeûne doit manger à l’aube. Actuellement, nous faisons l’appel de l’aube à 5 heures 24 minutes et il faut arrêter de manger au plus tard à 5 heures. Pour ceux qui ne mangent pas, je leur recommande de prendre au moins de l’eau, car le prophète Mahomet a dit que la nourriture de l’aube est une bénédiction. Ensuite, vient le tour d’aller prier à la mosquée à l’aube. Au coucher du soleil, il faut rompre le jeûne avec la datte. Il est également conseillé de prier seul la nuit dans sa chambre pour plus se rapprocher de Dieu.


Qui est-ce qui est prédisposé à faire le jeûne et quel comportement doit adopter le bon musulman ?

Il faut d’abord être musulman pour faire le jeûne. L’autre chose est qu’il faut être pubère, car un enfant ne doit pas forcément faire le Carême. Néanmoins, il y a des parents qui amènent certains enfants à jeûner, ce qui n’est pas mauvais. Mais dès que quelqu’un a l’âge de raison, il doit jeûner. Également, il faut être nécessairement en bonne santé pour pouvoir jeûner parce que le Coran stipule que celui qui est malade doit jeûner une autre fois. Les personnes âgées aussi sont rangées dans la catégorie de ceux qui sont malades, donc elles ne peuvent pas supporter le jeûne. La femme qui n’est pas en menstrues doit jeûner mais lorsqu’elle y est, elle doit s’abstenir de jeûner. L’autre chose est que le musulman doit être bon pendant et en dehors du mois de carême. Car ce n’est pas seulement pendant le temps de carême que le musulman va faire semblant d’être bon. Le Dieu que nous adorons pendant le mois de Ramadan, c’est le même Dieu que nous adorons en dehors du mois de carême et le prophète Mahomet est venu parachever les bonnes mœurs. Selon le Coran, il faut craindre Dieu où qu’on se trouve. C’est pour dire que le musulman doit être bon en tout temps et plus encore pendant le mois de carême. Le bon musulman, pendant le mois de carême, ne doit pas médire ou proférer des paroles obscènes. Il doit avoir un comportement sain et s’interdire de regarder des choses malsaines, que cela soit pendant le Ramadan ou après. Notre pied ne doit pas nous amener dans des lieux interdits, car le tout ne suffit pas de s’abstenir de manger ou de boire de l’aube au coucher du soleil. Tout le corps doit en plus rester en sainteté.

Quel appel avez-vous à lancer à l’endroit des fidèles musulmans ?

Le fait d’être en vie en ce mois de Ramadan est un bienfait d’Allah puisque nous avons des frères et des proches qui, aujourd’hui, ne sont plus de ce monde. Il y a également ceux avec qui on a commencé ce Ramadan mais qui ne sont plus parmi nous. Je demande à chaque fidèle musulman de jeûner ce mois-ci comme si c’est le dernier jeûne qu’il fera sur terre. Que le frère musulman n’oublie pas son frère en difficulté et que chacun de nous prie pour la nation béninoise.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 693 fois