Les candidats à l’examen du Certificat d’études primaires (Cep), session des 3, 4 et 5 juin prochains, composent en couture pour le compte de l’épreuve d’éducation artistique et en endurance et grimper pour celle d’éducation physique et sportive. Ces trois épreuves à option ont été tirées au sort à Porto-Novo,
vendredi 3 mai dernier, en présence du ministre des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou.

La règlementation en matière d’organisation du Certificat d’études primaires (Cep) exige que les candidats soient fixés un mois avant le démarrage de l’examen sur l’épreuve d’éducation artistique et les composantes des épreuves d’éducation physique et sportive dans lesquelles ils seront évalués. Le ministère des Enseignements maternel et primaire a une fois encore respecté cette tradition en tirant au sort, vendredi 3 mai dernier, à la direction départementale des Enseignements maternel et primaire de l’Ouémé à
Porto-Novo, ces épreuves à option. Le fondement juridique de cette opération annuelle a été rappelé à l’entame de la cérémonie par le directeur des Examens et Concours du Memp (Dec/Memp), Victor Adohinzin.
Le tirage au sort a révélé la couture pour le compte de l’épreuve d’éducation artistique et la composante endurance/grimper pour les épreuves d’éducation physique et sportive. Il a été effectué par des élèves de la classe de Cours moyen deuxième année (Cm2) et candidats au Cep 2019 conviés à la cérémonie. L’épreuve d’éducation artistique a été choisie entre la couture et le dessin. Mais c’est la couture qui a été tirée à l’arrivée. L’épreuve d’endurance et grimper, quant à elle, a été tirée au sort parmi treize autres composantes d’éducation physique et sportive au programme au Cm2. Les candidats présents, pour leur part, ont sauté de joie après chaque tirage, montrant ainsi qu’ils sont contents et prêts à affronter ces épreuves à option dans un mois.
Pour le ministre des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, ce tirage au sort est une étape décisive des préparatifs du Cep 2019. Il se réjouit que ce tirage au sort fixe désormais les 219 241 candidats qui affrontent le Cep dès le lundi 3 juin prochain. Le ministre Salimane Karimou assure que les épreuves tirées au sort aussi bien dans l’éducation artistique que dans l’éducation physique et sportive ne doivent pas trop donner de soucis aux candidats. Car, il dit n’avoir de cesse de rappeler aux enseignants d’enseigner aux écoliers du Cm2 tout le programme d’apprentissage prévu. Cependant, s’il y a encore des insuffisances, le ministre des Enseignements maternel et primaire exhorte les enseignants et les parents d’élèves à mettre à profit les quatre semaines restantes pour opérer les derniers réglages dans les épreuves tirées au sort en vue de garantir au Cep 2019 un bon score, mieux que le taux de l’année dernière.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 701 fois