Dans le cadre du projet de Renforcement des capacités des acteurs de l’énergie au Bénin (Recaseb) financé par l’Union européenne, des artisans électriciens formés par l’Agence de contrôle des installations électriques intérieures (Controlec) ont reçu leurs attestations, ce mardi 9 avril, à l’Infosec à Cotonou. C’était en présence du ministre en charge de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, du ministre chargé des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, Modeste Kérékou et de l’ambassadeur de l’Union européenne près le Bénin, Olivier Nette.

Plus d’une centaine d’électriciens venus des départements de l’Atlantique, du Littoral et de l’Ouémé sur les 360 formés sur toute l’étendue du territoire national dans le cadre du projet de Renforcement des capacités des acteurs de l’énergie au Bénin (Recaseb) ont reçu leurs attestations de fin de formation hier.
En effet, dans le cadre de la coopération entre l’Union européenne et le Bénin et plus précisément du Programme d’appui au renforcement des capacités des acteurs de l’énergie au Bénin, l’Agence de contrôle des installations électriques intérieures (Controlec) a mis en place un programme de renforcement des compétences techniques et professionnelles au profit de 360 artisans électriciens dans les 12 départements du Bénin. Ces électriciens ont alors reçu une formation pratique orientée vers les normes des installations et de sécurité.
A la cérémonie de remise des attestations, le directeur général de Controlec, Mohamed Saïzonou, a rappelé le processus ayant conduit à la création de sa structure avant d’affirmer que la sécurité des hommes et des biens de même que le renforcement des compétences sont au cœur de tout développement. C’est pourquoi Controlec, souligne-t-il, accompagne les artisans électriciens pour qu’ils soient compétents dans le processus de développement.

Accès à l’emploi

Pour le coordonnateur de l’Unité technique de gestion du 11e Fonds européen de développement, Septime Ulrich Azonnoudo, cette formation fait partie des initiatives qui contribuent à la résolution de la problématique de l’accès à l’emploi. C’est pourquoi, il se réjouit du renforcement des capacités de 360 électriciens qui sont désormais aptes à offrir un travail de qualité.
« Même si nous n’avons qu’une centaine d’électriciens, bénéficiaires de cette formation devant nous, j’ai eu le plaisir de constater, lors de mon récent passage à Djougou, il y a deux semaines, la ferveur et l’assiduité avec lesquelles ces artisans ont suivi cette formation »,
se réjouit l’ambassadeur de l’Union européenne près le Bénin, Olivier Nette. Pour lui, cette formation s’est voulue plus pratique que théorique, proche de son public cible et orientée vers l’emploi. « Notre objectif commun est, en effet, de favoriser l’entrepreneuriat et l’accès à un travail stable porté vers l’avenir, valorisant et rémunérateur », signale-t-il.
Olivier Nette estime que permettre aux jeunes de mieux se former et favoriser leur accès à l’emploi restent la clé du développement. A l’issue de cette formation, les artisans électriciens béninois, à son avis, sont en effet mieux outillés en matière de normes des installations et de sécurité et sont en mesure de produire un travail de qualité, à forte valeur ajoutée.
Pour le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, la prise en compte du volet renforcement des capacités, doit désormais caractériser les efforts dans le domaine de l’énergie. Il rappelle à cet effet que le renforcement des capacités doit être au cœur des préoccupations.
« L’Union européenne et le ministère de l’Energie avec cette formation viennent de poser le premier pas que nous devons suivre », a conclu le ministre en charge des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, Modeste Kérékou.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1056 fois