La Fondation Tony Elumelu (Tef), la principale organisation philanthropique africaine engagée pour l’autonomisation des entrepreneurs, dévoile le 22 mars prochain, les noms des candidats sélectionnés pour l’édition 2019 de son programme d’entrepreneuriat à Abuja. L’officialisation de la liste desdits candidats permet aux pays en lice, dont le Bénin, d’avoir une idée des porteurs de projets bénéficiaires de l’appui des partenaires de la Fondation Elumelu.

Les préparatifs de l’édition 2019 du forum des jeunes entrepreneurs du continent africain sous la houlette de la Fondation Tony Elumelu (Tef) vont bon train. Plus qu’une question de jours, pour découvrir la liste des porteurs de projets retenus. A travers un communiqué de presse en date du 18 mars, la fondation a annoncé que le 22 mars prochain dans les locaux de l’hôtel Transcorp Hilton à Abuja, elle rendra publique la liste des 1000 heureux bénéficiaires, provenant de 54 pays sur le continent. L’instant est très attendu par les soumissionnaires à ce programme unique qui permet d’encadrer et d’appuyer de jeunes porteurs de projets africains, afin de les aider à donner corps à leur rêve entrepreneurial, à créer leur propre réseau et à bénéficier de subventions. La Fondation Tony Elumelu (Tef) est une organisation philanthropique africaine engagée pour l’autonomisation des entrepreneurs africains. Elle organise, depuis cinq ans déjà au Nigeria, un forum qui réunit décideurs, entrepreneurs, créateurs de richesses et jeunes promoteurs pour des moments d’échanges, de partage, de coaching…
« Afin de faire bénéficier sa trousse d’outils d’entrepreneuriat éprouvée au grand nombre d’entrepreneurs, la fondation a lancé en 2018 TEFConnect, la plateforme de réseau numérique pour les entrepreneurs africains ». Cette plateforme compte actuellement plus de 400.000 utilisateurs et offre aux entrepreneurs la possibilité de se mettre en réseau, de suivre des formations et de nouer des partenariats d’affaires afin de développer leurs activités au-delà des frontières physiques. « Au cours des quatre premières années depuis le lancement de son programme d’entrepreneuriat, la Tef a autonomisé directement 4000 entrepreneurs africains et indirectement 470 autres entrepreneurs avec l’appui de ses partenaires de la fondation. « Chaque année, nous constatons une augmentation significative du nombre de candidatures », souligne la nouvelle directrice générale de la fondation, Ifeyinwa Ugochukwu.

Un projet d’envergure

Plus de 215.000 entrepreneurs de 54 pays africains ont postulé pour la présente édition, contre 151.000 l’année dernière, avec une augmentation de la participation des femmes de 62.000 en 2018 à 90.000 en 2019. « Ces chiffres croissants témoignent du désir brûlant de l’entrepreneur africain à développer notre continent, et nous devons convertir de toute urgence cette passion en entreprises viables pour assurer le développement de notre continent », soutient-on du côté de la fondation face à cette croissance des demandes. « Notre programme a développé un mécanisme robuste pour orienter les capitaux de manière efficace et effective vers ceux qui peuvent les déployer dans les communautés locales avec le plus grand impact », explique Ifeyinwa Ugochukwu. « Nous sommes disposés à travailler avec des partenaires afin de faire évoluer la plateforme et les processus que nous avons créés. L’autonomisation des entrepreneurs africains doit être une responsabilité partagée pour créer une prospérité économique pour tous », a-t-elle déclaré.
Chaque année, la Fondation Tony Elumelu ouvre son portail de candidatures aux entrepreneurs africains avec des projets d’entreprises et des entreprises embryonnaires de moins de trois ans. Dans le cadre de son programme d’entrepreneuriat de 100 millions de dollars, elle autonomise chaque année 1000 entrepreneurs qui bénéficient d’un capital d’amorçage non remboursable de 5000 dollars, d’un accès à des mentors, d’un programme de formation de douze semaines et des possibilités de promouvoir leurs entreprises auprès d’un public international. Tous les candidats ont accès à Tef Connect, le hub numérique de l’entrepreneuriat en Afrique, qui offre un accès aux réseaux, à la formation, à d’autres sources de financement et à des opportunités d’affaires.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 873 fois