Les sœurs des Servantes de l’amour rédempteur du Christ (Sarc) rendent hommage à l’initiateur de leur union en 1988, Feu Mgr Vincent Mensah, ex-évêque du diocèse de Porto-Novo, à travers un livre écrit sur la vie de l’illustre prélat. L’ouvrage a été lancé, jeudi 7 mars dernier, à la cathédrale Notre Dame de Porto-Novo pour marquer le 30e anniversaire des Sarc dont l’apothéose est prévue pour le 30 mars prochain à travers une messe solennelle.

Le livre « Monseigneur Vincent Mensah : Témoin du possible » est désormais sur le marché. Il est co-écrit par la sœur Arlette Gomez, membre des Servantes de l’amour rédempteur du Christ (Sarc) et de Stephens Akplogan. L’ouvrage est composé de 161 pages et est préfacé par Mgr Aristide Gonsallo, évêque du diocèse de Porto-Novo. C’est d’ailleurs ce dernier qui a procédé, jeudi 7 mars dernier, au lancement officiel du livre édité en février 2019. Cette cérémonie s’inscrit dans le sillage des diverses manifestations spirituelles, culturelles et intellectuelles organisées par les sœurs Sarc pour commémorer le 30e anniversaire de l’existence depuis 1988 de leur pieuse union fondée officiellement en 1994 par Feu Mgr Vincent Mensah, alors évêque du diocèse de Porto-Novo. Le livre fait revivre les œuvres de l’illustre prélat, premier évêque africain à la tête du diocèse de Porto-Novo après le missionnaire Mgr Noël Boucheix, fait savoir le père Nicolas Hazoumè qui a fait la présentation de l’ouvrage.
On retient essentiellement que Mgr Vincent Mensah a été un personnage célèbre et bien aimé. Un homme plutôt secret, discret et mal connu de tous en dépit de ses trente années passées à la tête du diocèse de Porto-Novo. « Monseigneur Mensah est un homme qui se laisse peu découvrir, taiseux, introverti et peu loquace, ce qui fait de lui un personnage énigmatique, mais un homme de grande valeur qui fit de grandes choses comme beaucoup le reconnurent volontiers », note le père Nicolas Hazoumè. Le prélat a eu à son actif plusieurs œuvres de développement réussies dans plusieurs secteurs dont la culture des vocations sacerdotales et religieuses, les défis de l’auto-prise en charge ; l’approfondissement de la spiritualité de la croix ; le vécu de sa devise épiscopale : « en faisant la vérité dans la charité ».
Les œuvres majeures, rappelle le père présentateur, qui ont plus couronné la mission de l’évêque émérite dans le diocèse de Porto-Novo ont été l’initiative et la conduite du premier synode diocésain en 1998-1999 et la naissance de la pieuse association des Sarc. A travers la naissance de cette famille religieuse, Mgr Vincent Mensah traduit en acte concret son amour de la croix, son amour du service et son amour du pauvre, fait savoir père Nicolas Hazoumè, curé de Dangbo.
Pour Arlette Gomez, co-auteur du livre, l’initiative de la publication du livre a été prise pour raviver le souvenir de ce grand homme qui a tout donné à l’église famille du Bénin en général et au diocèse de Porto-Novo en particulier. L’actuel évêque de Porto-Novo félicite les Sœurs Sarc pour l’initiative de cette production livresque sur Mgr Vincent Mensah, né le 19 juillet 1924 et ordonné prêtre à Rome le 21 décembre 1952, après un doctorat en Droit canonique, puis sacré évêque le 19 décembre 1970 à Porto-Novo. Il décéda au cours d’un voyage en France le 10 mars 2010 après son admission à la retraite le 18 juin 2000 et son retrait dans son Agoué natal dans la commune de Grand-Popo.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 862 fois