À l'instar de la communauté internationale, le Bénin a célébré la Journée internationale de la femme (Jif). Le thème retenu par le Bénin et autour duquel les réflexions ont été menées est « Leadership féminin en politique et l'égalité pour ligne de pensée ».

C’est à la Maison des jeunes de Bohicon que se sont déroulées les manifestations en présence de Bintou Chabi Adam Taro, ministre des Affaires sociales et de la Microfinance ; Fortuné Nouatin, ministre de la Défense nationale et du maire de la commune de Bohicon, Luc Atrokpo. Une commémoration de la Jif à laquelle ont pris part un nombre impressionnant de femmes venues d’un peu partout.
Pour le maire de Bohicon, le thème retenu par la communauté internationale « L'égalité pour ligne de pensée, des constructions intelligentes, le changement par l'innovation » est en corrélation avec le Programme d’actions du gouvernement (Pag) dont le pilier 3 concerne l'amélioration des conditions de vie des populations et surtout le renforcement des services sociaux de base et la protection sociale. Les moyens pouvant assurer progressivement l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes concernent essentiellement, cite le maire Atrokpo, l’amélioration du statut juridique de la femme, l'accès équitable aux informations et services de santé, la participation aux instances de prise de décisions et l'ouverture équitable aux opportunités économiques et financières. Et, dans ce combat, l’élu de Bohicon estime que les collectivités territoriales ont leur partition à jouer.
Plusieurs autres interventions à cette occasion ont évoqué des problèmes auxquels les femmes sont confrontées quotidiennement dans notre société. Il s’agit, entre autres, des violences faites aux femmes et qui sont lourdes de conséquences. Elles causent des traumatismes physiques et des dommages psychologiques irréversibles sur la femme, la fille voire chez les garçons. L’élimination des violences faites aux femmes et aux filles et des discriminations basées sur le sexe constitue donc un défi majeur à relever pour réaliser l’égalité genre et favoriser les constructions intelligentes indispensables pour conduire des changements par l’innovation au sein de nos sociétés.
Et, à la ministre Bintou Chabi Adam Taro de rappeler les efforts du gouvernement pour l’amélioration des conditions de la femme. Des actions qui auraient tout de même permis que la femme béninoise soit perçue de nos jours comme un agent de développement au même titre que l’homme. Cependant, se désole-t-elle, l’environnement socioculturel demeure hostile à l’idée qu’une femme puisse jouir des mêmes droits et privilèges que l’homme. C’est pourquoi il importe d’innover en recherchant des outils toujours plus modernes de consolidation et de pérennisation des acquis en faveur de l’amélioration de l’égalité genre. Aussi, l’autorité invite-t-elle à inverser la tendance dans les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie, des mathématiques... où l’on note une sous-représentation des femmes. Ce qui leur constitue un obstacle pour avoir une influence déterminante sur les innovations nécessaires pour une transformation positive de la société, alors qu’il est essentiel que les idées et les expériences des femmes influencent également la conception et la mise en œuvre des innovations.
Après les échanges, cette commémoration s’est poursuivie dans une ambiance festive faite d’animations et de repas partagés par les femmes n

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1310 fois