Les travailleurs de l’Office national d’imprimerie et de presse (Onip) ont échangé les vœux de nouvel an avec leurs responsables, vendredi 25 janvier dernier, au sein de l’office. A l’occasion, le directeur général a fait le point des activités de l’année écoulée,et annoncé les perspectives pour la nouvelle année .

Au titre de la nouvelle année, l’équipe de direction et les travailleurs de l’Office national d’imprimerie et de presse (Onip) ont sacrifié à la tradition de la présentation de vœux le vendredi 25 janvier dernier.
Le directeur général de l’Onip par intérim, Bertin Sowakoudé, a fait un bilan général des activités menées au cours de l’année écoulée et présenté les perspectives pour l’année 2019. De façon globale, il a précisé que toutes les composantes de l’administration ont joué leur partition quant à la réussite de la mission à eux assignée. Néanmoins, des défis restent à relever. Bertin Sowakoudé a remercié la Rédaction et l’Imprimerie qui, de jour comme de nuit, ne ménagent aucun effort pour hisser l’office. Quant aux difficultés relevées, il promet que des solutions seront trouvées pour l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel.
Au cours de cette cérémonie de présentation de vœux, il a été aussi procédé à la remise de prix aux gagnants du jeu-concours du 7000 e numéro du quotidien La Nation. Pour le porte-parole des lauréats, Urbain Romain Babadankpodji, c’est un concours organisé dans la transparence et l’Onip a bien pensé en organisant ce jeux concours pour encourager les jeunes à la lecture.
L’autre étape non moins importante est la remise de présents à trois agents admis à faire valoir leurs droits à la retraite. Il s’agit de Francois Kpétchékou, ayant servi dans l’office pendant 39 ans 3 mois et 11 jours, en tant qu’agent à la reliure. Aussi, Damien Houssou Sodjinou a-t-il été typographe compositeur du 2 janvier 1980 au 30 août 2014, et chef Service commercial Imprimerie du 1er septembre 2014 au 30 mars 2016 à l’Onip. Il a fait valoir ses droits à la retraite après 38 ans 2 mois et 28 jours de service. L’Onip a gratifié aussi Amédée Akotègnon Dossou, ingénieur électronicien et télécom. Il a occupé respectivement les postes de directeur adjoint de la documentation, de directeur de l’administration, d’assistant du secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la communication avant de faire valoir ses droits à la retraite après 33 ans 6 mois et 24 jours de service. Selon le porte-parole des retraités, Amédée Akotègnon Dossou, c’est une grande joie d’avoir été honoré par l’Office après tant d’années de dur labeur. Il demande aux autres travailleurs de faire preuve de patience et d’abnégation au travail pour qu’un jour ils puissent être comptés parmi eux.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1979 fois