Les responsables du parti Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn) se sont rendus, lundi 21 janvier dernier, au siège de la Commission électorale nationale autonome (Céna) pour toucher du doigt les dispositions que l’institution est en train de prendre pour une bonne organisation des élections.

Le bureau de la Commission électorale nationale autonome (Céna) ayant à sa tête le président, Emmanuel Tiando, en offrant l’hospitalité de l’institution à la délégation de l’Udbn conduite par son vice-président, Guy Codjia, a réaffirmé au cours de la séance de travail qu’il a eue avec elle que la Céna est la maison des partis politiques. Il a, en outre, saisi l’occasion pour porter à l’attention de l’opinion publique, que la Céna a déjà prévu dans son calendrier de travail organiser une série de rencontres avec les acteurs politiques.
De l’audition des préoccupations de la délégation de l’Udbn, il ressort qu’elle est venue s’enquérir du niveau de financement des élections législatives de 2019, dénoncer la campagne précoce menée sur le terrain par certaines formations politiques et s’informer des dispositions prises par la Céna par rapport à la vulgarisation du nouveau code électoral.
Au cours des échanges avec la délégation de l’Udbn, le président Emmanuel Tiando a rassuré ses hôtes que l’institution ne souffre pas de problème de financement. En évoquant la question relative à la campagne précoce en cours dénoncée par ses hôtes, il a invité les visiteurs à faire confiance à la Haac qui sait toujours prendre ses responsabilités. En ce qui concerne le nouveau code électoral, il a reconnu l’urgence de cette sensibilisation et a promis prendre toutes les dispositions pour combler cette attente. La délégation de l’Udbn s’est retirée par la suite, satisfaite n

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2563 fois