La 9e édition de l’Epiphanie des musiques et rythmes traditionnels authentiques des régions de l’Ouémé et du Plateau s’est tenue le dimanche 20 janvier dernier à Porto-Novo, sous le parrainage du ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou, avec la présence remarquée d’invités venus de la France et de la Martinique.

La section Porto-Novo de la Confédération nationale des musiciens traditionnels du Bénin (Conamutrab) maintient le cap de la valorisation des richesses artistique et culturelle de l’Ouémé-Plateau. Elle en a donné une fois encore la preuve, dimanche 20 janvier dernier, à travers la célébration de l’Epiphanie des musiques et rythmes traditionnels authentiques des régions de l’Ouémé et du Plateau qui est à sa neuvième édition cette année. Cet évènement artistique et culturel a été parrainé par le ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou. Celui-ci dit avoir surtout donné son accord pour ce projet pour accompagner la dynamique nouvelle insufflée par le président Patrice Talon visant à révéler le Bénin ici et au-delà de ses frontières à travers ses richesses culturelles et artistiques. Ce qui passe, selon le ministre, par des actions concrètes au quotidien.
Le président de la Confédération nationale des musiciens traditionnels du Bénin (Conamutrab) de l’Ouémé-Plateau, Symphorien Zanklan alias Pi-Di Symph a salué l’intérêt porté par le ministre Jean-Claude Houssou au projet d’organisation de l’évènement. A son avis, ce soutien témoigne de l’engagement du ministre à souscrire aux objectifs de cette initiative qui vise surtout le développement artistique et culturel du Bénin en général et des départements de l’Ouémé et du Plateau en particulier. Evoquant ses objectifs, Symphorien Zanklan souligne que l’initiative entend, par ailleurs, faire découvrir tous les rythmes et musiques pratiqués par les ancêtres, s’informer sur leur signification, leur valeur, leur utilité et leur portée dans le temps et dans l’espace. La section
Ouémé-Plateau de la Conamutrab saisit également l’occasion de cette célébration annuelle pour distinguer de leur vivant certains acteurs des musiques et des rythmes authentiques des deux départements. L’initiative est encouragée par le bureau exécutif national de la Conamutrab représenté aux festivités, dimanche dernier, par son trésorier général, Albert Coffi Bessanvi du nom d’artiste Gbessi Zolawadji. Ce dernier se dit très satisfait de constater que la relève se prépare dans l’Ouémé-Plateau à travers notamment l’organisation de l’épiphanie artistique et culturelle.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2076 fois