Samou Séïdou Adambi, ministre de l’Eau et des Mines, a procédé, vendredi 18 janvier dernier, à l’inauguration d’infrastructures réalisées dans le cadre du projet d’approvisionnement en eau potable des communes de Glazoué et de Dassa-Zoumè par l’exploitation des eaux souterraines d’une valeur de plus de cinq milliards FCfa, financé par la coopération japonaise.

D’une valeur de 5.350.000.000 F Cfa, l’ouvrage implanté au quartier Zongo à Glazoué a été inauguré en présence de l’ambassadeur du Japon près le Bénin, Kiyofumi Konishi, du représentant résident de la Jica, Koichi Sasadate et du directeur de la Société nationale des Eaux du Bénin (Soneb), Camille Dansou et des populations entourant les élus locaux avec à leur tête le maire Jacques Dagoué. Avec les nouvelles infrastructures inaugurées, l'eau potable à Glazoué passe d'une consommation quotidienne moyenne de 240 m3 à 590 m3. Une grande avancée à Glazoué. C’est le but du « Projet d'approvisionnement en eau potable par l'exploitation des eaux souterraines des communes de Dassa-Zoumé et de Glazoué» démarré en 2017 et qui vient de connaitre son achèvement à la satisfaction des populations des Collines qui ont toujours souffert de la rareté de l’eau potable.
Ces infrastructures sont réalisées dans le cadre de l'aide japonaise.Outre l'exploitation des ouvrages existants de la Société nationale des Eaux du Bénin (Soneb), la construction de nouveaux ouvrages axée sur le renforcement des capacités relatives à l'exploitation des ressources en eau souterraine ( ouvrages de captage, ouvrages de traitement et de stockage, ouvrages de distribution d'eau) a été mise en œuvre en vue d'une exploitation adéquate des eaux souterraines afin d'accroître le débit entrant et d'améliorer l'accès à l'eau potable par le développement de nouvelles ressources, ont expliqué, tour à tour, le représentant résident de la Jica, Koichi Sasadate et l’ambassadeur Kiyofumi Konishi.
Se réjouissant de l’installation de ces équipements, le Dg de la Soneb, Camille Dansou, ne niera pas que la Soneb, vieille de plus de 25 ans, disposait d’un système d’alimentation en eau potable de la ville de Glazoué ayant atteint ses limites. Ce système ne suffisait plus à satisfaire convenablement la demande en eau sans cesse croissante des populations. Ainsi, rappelle-t-il, la ville de Glazoué est jusqu’ici alimentée en eau potable à partir de quatre forages situés à Yawa, Affepia, Ogoudako, et Zongo d’une capacité totale 20 m3/h. Le réservoir surélevé de 75 m3 et les ouvrages existants pour l’alimentation en eau potable de Glazoué datent respectivement de 1993 et du début des années 2000 avec quelques travaux de réhabilitation intervenus en 2009. Dès lors, et en dépit des efforts soutenus de la Soneb, la situation d’alimentation en eau potable de la ville et ses environs était caractérisée par des pénuries d’eau et baisses de pression récurrentes avec des conséquences dommageables sur le bien-être et la santé des populations.
Quant au ministre Samou Seïdou Adambi, il fait observer que, dans le cadre de la vision à l'horizon 2021 dans le secteur de l'eau, le Japon vient de renforcer l'accès à l'eau potable pour tous et confirme son attachement aux Objectifs de développement durable. Evoquant la problématique de la pénibilité de l’accès à l’eau potable dans les Collines, il indique que les scènes de bidons jaunes trainant partout à Glazoué à la recherche de l’eau potable sont désormais du passé. Ce faisant, le gouvernement a tenu sa promesse de rendre disponible le précieux liquide aux populations.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2576 fois