Les éléments de la Police républicaine du commissariat frontalier de Police d’Owodé, dans la commune de Sèmè-Podji, n’ont plus de cadre de travail. Tous les bâtiments abritant le commissariat sont partis en fumée suite à un incendie occasionné par un camion chargé de produits pétroliers. Le véhicule a pris feu aux environs de trois heures du matin ce mardi 1er janvier, juste à hauteur du commissariat. Même si l'on ne déplore pas de pertes en vie humaine, le bilan du drame n’est pas non moins lourd.

En effet, en dehors des bâtiments partis en fumée, l’incendie a également emporté un important matériel de travail. Il s’agit notamment des ordinateurs et autres matériels informatiques, des tenues des policiers, des véhicules en fourrière, celui du commissaire ainsi que des motos. L’armurerie du commissariat, constituée d’une vingtaine d’armes, n’a pas non plus résisté aux flammes. Seulement, le conducteur du camion à la base de cet incendie est jusque-là introuvable. Il a pris la poudre d’escampette après le drame. Une enquête est ouverte pour tirer au clair les circonstances de la survenue de l’incendie et situer les responsabilités.
Aussitôt informé de la situation, le préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy, et le directeur départemental de la Police républicaine de l’Ouémé, Gaudens Sègbo, sont descendus sur le terrain pour toucher du doigt l’ampleur des dégâts. L’autorité préfectorale a promis voir avec le conseil communal de Sèmè-Podji dans quelle mesure un nouveau domaine situé au bord de la voie bitumée Djrègbé-Dja-Owodé pourrait être mis à disposition pour la construction d’un nouveau commissariat. Mais dans l’urgence, un local sera provisoirement affecté pour servir de lieu de travail au personnel afin de lui permettre d'accomplir sans désemparer sa mission sécuritaire surtout en cette période de fin d’année au niveau de la frontière d’Owodé.
Th. C. N.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3186 fois