Installée au Bénin en 2005, la Compagnie maritime d’affrètement-Compagnie générale maritime (Cma Cgm) fait son petit bonhomme de chemin. Cette année, ce groupe créé par Jacques Saadé en 1978 dans des conditions particulières de défis célèbre ses 40 ans de vie. A l’occasion du cocktail de clôture de la célébration des 40 ans, à Cotonou, ce vendredi 23 novembre, les nouvelles ambitions ont été dévoilées.

Après 40 ans d’existence, la Compagnie maritime d’affrètement-Compagnie générale maritime (Cma Cgm) nourrit de nouvelles ambitions pour mieux servir ses clients et partenaires. Celles-ci ont été annoncées par les responsables de la compagnie au cours d’une soirée de cocktail qui a mobilisé les responsables et les travailleurs de la compagnie avec comme invités les autorités des ministères impliqués.
Eric Bonnemaison, directeur Développement projet terrestre de la Cma Cgm et représentant du siège, insiste sur les ambitions sur lesquelles le Groupe met le cap. Celles-ci se déclinent, indique-t-il, en la digitalisation, l’écologie, l’Afrique et la logistique (Deal). En ce qui concerne la digitalisation, il s’agira, entre autres, de la connectivité des outils et des services. A travers l’écologie, la Cma Cgm qui fait aujourd’hui un chiffre d’affaires de 21 milliards de dollars Us, se lance dans la rénovation de sa flotte avec des taux de pollution inférieurs aux normes sans oublier le transport terrestre. L’Afrique est, soutient-il, la priorité du groupe. Car il représente en 2025, ce continent trois fois l’Union européenne en termes de population. Ce qui, projette-t-il, passera à cinq fois l’Union européenne en 2050, soit la Chine et l’Inde réunies. Sur le dernier axe, le groupe se donne pour devoir de se lancer dans un nouveau domaine : la logistique. Au-delà du transport maritime, le client veut qu’on soit à ses côtés depuis la zone de production jusqu’au secteur de distribution, clarifie-t-il.
Toutes choses qu’apprécie Hervé T. Zongo, directeur Cma Cgm Bénin et directeur régional Bénin-Togo-Niger. Il perçoit, à travers ces innovations à mettre en œuvre en 2019, l’engagement du groupe à lancer son programme de fidélité pour accompagner les partenaires dans le développement de leurs entreprises respectives. Profitant de l’occasion de la soirée de fin des manifestations, Hervé T. Zongo, directeur Cma Cgm Bénin et directeur régional Bénin-Togo-Niger, a fait mieux connaître la compagnie. Selon lui, le Groupe Cma Cgm qui représente aujourd’hui le 3e armateur mondial est l’un des opérateurs majeurs de la plateforme portuaire au Bénin. Mais il est le fruit de la volonté et de l’audace de Jacques Saadé, un homme d’une immense conviction. Ce dernier, poursuit-il, est parti d’un seul navire pour faire du transport maritime entre la France et son pays d’origine, le Liban. Au Bénin, en 2005, le Goupe rachète Delmas et devient le premier armateur à s’y installer. En avril 2018, il adopte une nouvelle vision et la Cma Cgm Bénin est devenue une direction régionale regroupant le Bénin, le Togo et le Niger. « Cela représente 400 ans navires par an, soit plus d’un navire tous les jours dont les 50% sont des navires propres et le reste appartenant aux partenaires traditionnels », dévoile le directeur régional de Cma Cgm qui emploie 85 000 collaborateurs directs.
Avant la coupure du gâteau d’anniversaire, les directeurs de cabinet des ministères des Infrastructures et des Transports, Victorin Honvo et du Développement et Plan, Rufino d’Almeida, ont salué les qualités exceptionnelles qui ont porté le fondateur du groupe à le mettre en place et à en assurer le développement. Tour à tour, ils ont promis à la compagnie l’accompagnement de leurs ministres respectifs et de tout le gouvernement.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2130 fois