Les grandes réalisations du gouvernement en matière de construction de logements sociaux et de la cité administrative sont prévues pour démarrer à la fin de ce mois. Dans le cadre de la Journée mondiale de l’habitat, un coin de voile a été levé sur ce projet phare du gouvernement au profit des populations.

Plusieurs localités du Bénin recevront les premiers coups de pioche d’ici la fin du mois d’octobre pour abriter des infrastructures. Selon le chronogramme d’activités, dans le cadre du mois de l’habitat, le Bénin sera en chantier. Le gouvernement entend amorcer la construction des logements sociaux, prévus dans son programme d’action. Le ministre du Cadre de Vie et du Développement durable, José Tonato, a indiqué qu’il a été retenu la réalisation d’une première phase de 12 049 logements sociaux sur les 20 000 prévus initialement dont 10 849 à Abomey-Calavi, compte tenu du niveau de mobilisation des ressources financières. Le reste sera réparti dans les autres communes du Bénin.
Quant aux travaux de la commune d’Abomey-Calavi, c’est à Ouédo, le site prévu pour la construction. A partir du 30 octobre, les travaux de viabilisation du site des logements sociaux vont démarrer dans la commune d’Abomey-Calavi et ceux des logements avant la fin de l’année 2018. Mais avant, les travaux de construction de la Cité administrative départementale d’Allada relevant des chantiers du Programme d’action du gouvernement (PAG) seront lancés dès le 27 octobre, soit dans quelques semaines seulement et dans la commune de Djougou le 25 octobre. « Les études architecturale, urbanistique, technique et d’impact environnemental et social du programme 20 000 logements sont entièrement achevées et les dossiers d’appel d’offres sont élaborés. Les études techniques des travaux de viabilisation primaire à savoir voirie de desserte, réseau d’adduction d’eau, réseau de basse et moyenne tension et de connexion en fibre optique du site de Ouèdo sont également achevées et les entreprises devant réaliser les travaux viennent d’être sélectionnées », a rassuré José Tonato, ministre du Cadre de Vie et du développement durable au cours d’un point de presse à son cabinet. Il convient de préciser que le gouvernement a prévu le lancement des travaux d’asphaltage respectivement à Lokossa le 23 octobre et à Sèmè-Podji le 31 octobre.
Le coût global des 12 049 logements sociaux de la première phase est estimé à 322 milliards de francs Cfa environ. La Boad finance 3035 logements à Ouèdo et la Bid, quant à elle, finance 2819 logements à Ouèdo. L’entreprise Poly International construit pour sa part 450 logements dans douze villes du Bénin. La Cnss construit 3175 dont 2425 à Ouèdo, 250 à Porto-Novo et 500 à Parakou et d’autres promoteurs immobiliers réaliseront 2570 logements à Ouèdo. Ces différents travaux au profit des populations vont les soulager.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1970 fois