Les enseignants du département du Plateau ont porté sur les fonts baptismaux, dimanche au lycée technique de Pobè, un mouvement dénommé Cercle des enseignants unis pour le développement (CEnUD) pour soutenir les actions du président Patrice Talon dans le département du Plateau.

Selon le coordonnateur départemental du mouvement, Innocent Todomè, le CEnUD procède d’une prise de conscience après la crise qui a secoué récemment le pays. Il s’agit d’un appel au devoir du citoyen envers son pays et sa capacité à améliorer les choses.
A l’en croire, le Cercle des enseignants unis pour le développement (CEnUD) entend œuvrer pour l’accomplissement sans faille des différentes réformes entreprises par le chef de l’Etat et l’accompagner dans la mise en œuvre efficiente du PAG.
« Nous comptons aussi participer à la réflexion, à la communication sur les grands enjeux de développement, à l’émergence et à la promotion de la bonne gouvernance », a indiqué M. Todomè avant de faire savoir que leur conviction est que le CEnUD ne doit pas être un cercle de plus mais un cercle qui apporte un plus.
Présent à la séance, le directeur départemental de l’enseignement secondaire, technique de la formation professionnelle de l’Ouémé, Bertin Dansou a, au nom du ministre du Travail et de la Fonction publique salué l’engagement des enseignants et les a invités à rester unis dans leur creuset tout en insistant sur la sensibilité du président de la République aux regroupements.
 La gestion des carrières, la question du recrutement et d’autres sujets relatifs à l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants étaient au cœur des échanges.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1347 fois