Le ministre en charge des Affaires sociales, Bintou Chabi Adam Taro, a procédé, ce jeudi 17 mai à Cotonou, à l’ouverture de la troisième table ronde Osc-Etat sur le suivi des droits de l’enfant au Bénin. Les assises visent à faire une rétrospection sur les droits de l’enfant au Bénin.

« L’humanité doit donner à l’enfant ce qu’elle a de meilleur », dit un adage. La Maison de la société civile et Plan International Bénin l’ont si bien compris qu’ils se donnent la main pour promouvoir les droits de l’enfant au Bénin. La troisième table ronde ouverte, hier, dans ce cadre se veut un rendez-vous des acteurs pour évaluer le chemin parcouru en ce qui concerne la mise en œuvre des engagements du Bénin liés aux droits des enfants. 

« Le meilleur pour nous, c’est d’abord le respect des droits de l’enfant. Sur ce parcours, il y a tant d’initiatives qui se déploient avec leurs succès et leurs limites. Il est donc important qu’on marque une pause pour s’interroger sur la réalité à travers le respect des droits des enfants au Bénin », souligne le président du Conseil d’administration de la Maison de la société civile, Lawani Arouna.
Cette pause est d’autant plus importante que les défis à relever en matière des droits de l’enfant sont encore énormes au Bénin. L’analyse de la situation des enfants que présente le représentant de Plan international Bénin, Paul Fagnon, révèle un certain nombre de faiblesses à corriger. Sur ce point, il évoque le retard dans la soumission des différents rapports, le faible niveau de mise en œuvre des recommandations, la persistance des menaces graves sur les enfants telles que l’exploitation économique, les violences et abus sexuels, les mutilations génitales féminines, l’infanticide, les disparitions d’enfants, les crimes rituels, etc.
« Le Bénin n’a jamais produit un rapport sur la Charte africaine du bien-être des enfants ; il y a également le faible niveau de mise en œuvre des recommandations faites à l’égard des enfants par les comités de Genève et d’Addis-Abeba », note-t-il. Il relève également « l’absence d’un cadre de reddition de compte de l’Etat en direction des groupes organisés d’enfants sur la réalisation de leurs droits ». D’où la pertinence de ces assises qui permettront de faire le bilan du niveau de mise en œuvre des différentes recommandations dans tous les domaines relatifs aux droits de l’enfant.

Suivi des droits de l’enfant

Il s’agira pour les acteurs de mettre en lumière les défis et les perspectives en vue d’un meilleur suivi des droits de l’enfant au Bénin et de faire des propositions pour relever les défis relatifs au suivi des conventions qu’il a ratifiées.
La troisième table ronde Osc-Etat sur le suivi des droits de l’enfant au Bénin, entre dans le cadre du Projet de renforcement des capacités de la société civile pour le suivi des droits de l’enfant, soutenu par Plan international Suède et l’Agence suédoise de développement international (Asdi). Le projet vise à établir des systèmes et des procédures pour le suivi efficace de l’exécution des traités liés aux droits de l’enfant par les Osc et à conduire des plaidoyers en direction des garants de leurs droits pour faciliter la mise en œuvre des engagements auxquels le Bénin a souscrit.
Pour le ministre des Affaires sociales, Bintou Chabi Adam Taro, le suivi des droits de l’enfant constitue une priorité pour l’Etat béninois. A cet effet, le pays se fait accompagner par les Organisations de la société civile pour la mise en œuvre et le suivi des engagements internationaux relatifs à la protection de l’enfant.
Les assises offrent l’opportunité de raffermir le dialogue entre les acteurs étatiques et les Osc. Elles serviront à renforcer la collaboration entre l’Etat et les Osc dans une logique de complémentarité, soutient le président du Conseil d’administration de la Maison de la société civile, Lawani Arouna.
Pour que cette complémentarité soit effective, le ministre en charge des Affaires sociales, exhorte les acteurs à divers niveaux à une prise de conscience de leurs rôles en vue de l’atteinte des objectifs.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1358 fois