Six auteurs et éditeurs béninois prennent part, du 16 au 19 mars, au salon du livre de Paris dénommé « Livre Paris » qui se déroule Porte de Versailles. Florent Couao-Zotti conduit la délégation composée de Daté Atavito-Barnabé (Prix du président de la République 2017), Habib Dakpogan (Prix du président de la République 2015), Carmen Fifamè Toudonou, Béatrice Lalinon Gbado, Koffi Attédé. Ces professionnels du livre participent aux séances de dédicaces, aux animations, aux conférences et autres événements au programme.

A en croire le chef de la délégation, le gouvernement a financé la présence du Bénin à cette épiphanie du livre et des auteurs, le plus grand événement autour du livre en France, créé depuis 1981 par le Syndicat national de l'édition (Sne). Depuis l'année dernière, indique Florent Couao-Zotti, la présence des auteurs béninois est devenue presque obligatoire compte tenu de l'espace consacré aux littératures africaines et dont le stand, le Pavillon des Lettres d'Afrique et des Caraïbes, s'est révélé la vitrine exceptionnelle.
Les auteurs et éditeurs béninois arpenteront les allées du salon et défendront leurs ouvrages. Florent Couao-Zotti, prix Ahmadou Kourouma 2010, présente ce soir son dernier roman Western Tchoukoutou (Gallimard, 2018).
Habib Dakpogan, auteur de Partir ou rester, l'infamante république ; PV, salle 6 ; Etha contest et Dessins de silences, interviendra aujourd’hui en fin de matinée dans « Ecrire depuis le continent africain (Scène) », aux côtés de ses confrères Macaire Etty, Sokhna Benga, Michel Abanda, Mamadou Samb, Aminata Barry.
L’éclectique Daté Atavito-Barnabé est en France avec ses pièces de théâtre Le Chroniqueur du PR, Les confessions du PR, ses recueils de poèmes Noire comme la rosée ; Tristesse ma maîtresse ; Tes lèvres où j’ai passé la nuit, etc.
La journaliste-écrivaine Carmen Toudonou y est avec son roman intitulé Presqu’une vie (Plumes Soleil, 2014) et son recueil de poèmes Noire Vénus (Flamboyant, 2015).
Avant de s'envoler, mercredi dernier pour l’Hexagone, les auteurs et éditeurs ont été reçus par le ministre en charge de la Culture, Oswald Homeky, qui les a instruits des objectifs de la mission, notamment celui de «révéler » le Bénin littéraire. Au Pavillon des Lettres d'Afrique et des Caraïbes, Porte Versailles, les auteurs béninois attendent donc leurs lecteurs et le public.
Livre Paris offre chaque année l’occasion à plus de 3 000 auteurs du monde d'échanger et de partager leur passion pour l'univers du livre avec les amoureux des belles lettres.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1510 fois