L’ambassadeur plénipotentiaire du Japon près le Bénin, Kiyofumi Konishi, et le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Ourou Baro Mora, ont procédé, ce mardi 13 mars, à la signature des contrats de don en vue de l’acquisition des ambulances auprès de la société japonaise Society for promotion of japanese diplomacy (Spjd) au profit du Groupement des sapeurs-pompiers, à Cotonou. C’était en présence du chef d’état-major de l’armée de terre, colonel Fructueux Gbaguidi, et du commandant du Groupement national des sapeurs-pompiers, lieutenant-colonel Gildas N’dah Sékou.

Au cours de cette cérémonie, le commandant du Groupement national des sapeurs-pompiers, Gildas N’dah Sékou, a remercié le Japon pour ce don qui s’élève à un montant de 133 320 euros soit plus de 87 millions de francs Cfa. Selon lui, ce geste témoigne des belles actions de générosité du Japon au profit du Bénin depuis plusieurs décennies. Ainsi, au nom des soldats du feu, il a témoigné sa reconnaissance à la République du Japon pour son soutien aux sapeurs-pompiers.
«  En 2011, le Japon a octroyé au ministère de l’Intérieur un important lot de véhicules de secours et d’importantes pièces de rechange d’une valeur de 2,5 milliards de F Cfa dont douze ambulances et d’autres engins », a témoigné Ourou Baro Mora, directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur. Il prend l’engagement de veiller à une meilleure utilisation de ces matériels dès leur réception dans les tout prochains mois.
Pour l’ambassadeur du Japon près le Bénin, Kiyofumi Konishi, ce don marque un nouvel élan dans le renforcement des relations d’amitié entre les deux pays. « Ce projet va se concrétiser avec une dotation de sept ambulances d’occasion qui viendront solutionner, de façon significative, l’insuffisance de matériels roulants des sapeurs-pompiers », a-t-il déclaré. Selon lui, cette contribution est faite en marge du septième anniversaire du grand séisme de l’est du Japon où 2539 personnes ont péri. « Nous sommes heureux d’assurer ce financement, car le Japon est motivé davantage à contribuer au renforcement de la capacité de gérer les catastrophes dans différents pays », a-t-il ajouté. Pour lui, cet engagement du Japon vise à préserver et à sauver des vies humaines en Afrique.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1721 fois