Le port de Cotonou a enregistré un record de productivité, grâce à une cadence de manutention de 131 mouvements par heure sur un navire accosté, le jeudi 8 mars 2018. Cette performance a été réalisée par la société Bénin Terminal dont les investissements dopent la compétitivité du port.

L’exploit est assez significatif pour être signalé en cette période de stabilité des flux de trafic au port de Cotonou. Le traitement commercial du navire porte -conteneurs Jpo Pisces accosté le 8 mars à 8 h 30 au quai sud, a occasionné un nouveau record de productivité de 131 mouvements par heure. La performance a été réalisée par Bénin Terminal, une concession de Bolloré Ports. Les opérations ont démarré à 8 h 48 pour finir à 16 h 25, soit 7 heures 29 minutes de manœuvre pour traiter 981 mouvements au moyen de ses quatre portiques de quai.
« Nous sommes fiers d’avoir atteint ce niveau de productivité au port de Cotonou qui réduit le temps d’escale de l’armateur », commente Philippe Alexandre, directeur général de Bénin Terminal.
La performance réalisée par Bénin Terminal qui établit ainsi un nouveau record de productivité dans le traitement des navires porte-conteneurs au port de Cotonou, ouvre ainsi de bonnes perspectives dans le cadre du développement des activités portuaires. « Ce que recherche tout armateur, c’est la réduction de la durée de son escale. Cela induit la réduction des coûts d’exploitation du navire à quai et améliore la rentabilité de l’escale au Port », indique Philippe Alexandre.
«  Ce type de performance incite les armateurs à d’avantage privilégier la desserte du port de Cotonou dans les rotations des navires qui desservent les différents ports de la sous-région », précise-t-il.

Source : Bénin Terminal

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1295 fois