Les travaux du chantier de la route Zagnanado-Banamè-Paouignan ont effectivement démarré et sont réalisés par l’entreprise béninoise Adéoti. Pour constater l’état d’avancement des travaux, Cyr Koty, ministre des Infrastructures et des Transports, à la tête d’une délégation de son département, était en visite sur le chantier, vendredi 9 mars dernier.

Pour la réalisation des travaux d’aménagement et de bitumage de certains tronçons, le gouvernement a fait recours à un mode de financement innovant qui consiste à mobiliser les ressources par les entreprises ayant des capacités et des expériences en la matière. A cet effet, l’entreprise Adéoti a manifesté sa volonté d’accompagner le gouvernement pour la réalisation des travaux d’aménagement et de bitumage de certains tronçons de routes dont Zagnanado-Banamè-Paouignan par la mobilisation des fonds auprès des partenaires bancaires. Le montant du marché s’élève à 54 872 787 594 F Cfa pour un linéaire total de 74,200 km de tronçons à réaliser.

Vendredi dernier sur le chantier, Mafoya Adjinda, chef mission du projet, informe la délégation ministérielle que les travaux sont déjà à 13,30 % en quatre mois seulement sur les 31 mois prévus. Visiblement satisfait de ce niveau d’évolution des travaux, le ministre Cyr Koty a encouragé les agents et responsables de ce chantier à continuer avec cet élan afin que les ouvrages soient bien réalisés et dans le délai contractuel.
Dans le cadre du Programme d’action du gouvernement (Pag 2016-2021), indique Cyr Koty, il est inscrit au titre des projets phares du ministère des Infrastructures et des Transports, l’aménagement et le bitumage des routes Zagnanado-Banamè-Paouignan (57 km),
Covè-Banamè (12 km) et Koguédé-Zakpota (5,2 km). Il insiste que la mise en œuvre de ce projet répond à l’amélioration et à l’uniformisation du niveau de service, au désenclavement et à la participation au développement socio-économique des régions traversées. Elle participe également à la facilitation à l’exportation des produits agricoles de la zone, à la diversification des sources d’approvisionnement et à l’accroissement des flux de marchandises en provenance des pays voisins. Elle permettra aussi l’accessibilité par les populations aux services de base, communaux et administratifs.
Au cours de cette descente, la délégation ministérielle a pu parcourir le chantier de la route Zagnanado-Banamè-Paouignan reliant la commune de Zagnanado à celle de Dassa-Zoumè sur la Rnie 2 Cotonou-Malanville à 200 km environ de Cotonou.
Des travaux qui évoluent comme prévu, à en croire les techniciens présents. Il est à noter que l’un des problèmes rencontrés sur ce chantier est l’occupation de l’emprise de la route par les bâtiments et constructions diverses dans les agglomérations de Zagnanado, Covè, Banamè et Paouignan. A cet effet, un comité a été mis sur pied pour étudier la question d’expropriation.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1493 fois