2 janvier : Grève de 72 heures du personnel des services judiciaires et administratifs du tribunal de première instance de Natitingou. 

3 janvier : Plusieurs dossiers examinés dont l’adoption du projet portant attributions, organisation et fonctionnement de la direction générale de la Police républicaine, au cours de la séance du Conseil des ministres sous la houlette du président Patrice Talon.
-Au cours du point de presse du gouvernement repris et désormais assuré par le ministre Joseph Djogbénou, se prononçant sur le retrait du droit de grève à des agents de l’Etat, il déclare que « L’Etat, par le pouvoir législatif, est dans ses prérogatives ».
-Présentation de vœux de Nouvel an des membres du cabinet au ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou.
-Arrestation à Donwari du chef d’escadron Désiré Azatassou, commandant en second du 7e Bataillon interarmes (Bia) de Kandi, ayant orchestré avec d’autres hommes la séquestration de son chef hiérarchique, sous prétexte de « primes non payées ».
4 janvier : A l’issue de leur assemblée générale extraordinaire, les membres de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) décident d’une grève de cinq jours tacitement reconductible du lundi au vendredi, jusqu’au retrait de la disposition qui leur retire le droit de grève dans la nouvelle loi portant statuts de la magistrature, dès le lundi 8 janvier.
-Décès à Paris de l’ancienne ministre de la Santé puis de l’Enseignement maternel et primaire, Karimou Rafiatou.
-Adoption au Parlement de la loi n°2018-02 modifiant la loi organique n°94-027 du 18 mars 1999 relative au Conseil supérieur de la magistrature (Csm), logeant désormais son siège et son budget à la Cour suprême.
-Rencontre des scientifiques du monde universitaire à Bohicon pour relancer la promotion de la recherche et l’innovation.
-Le Conseil des Béninois de France fait un important don de matériels au Centre hospitalier universitaire Hubert K. Maga, pour soulager les patients.
5 janvier : Mise en conformité de la loi n°2017-20 portant Code du numérique en République du Bénin, par le Parlement suite à la décision Dcc 17-223 du 2 novembre de la Cour constitutionnelle ; et autorisation de ratification de l’amendement de Kipal au protocole de Montréal relatif aux substances appauvrissant la couche d’ozone, signé à Kigali le 15 octobre 2016.
-Les ministres Gaston Dossouhoui de l’Elevage et son collègue de la Santé, Alassane Séidou, sensibilisent les acteurs de la filière porcine et les consommateurs à Dangbo et aux Aguégués, deux communes où sévit la peste porcine africaine, sur les normes à observer pour contenir l’épidémie.
-Visite du ministre de la Justice au Tribunal de commerce à Cotonou, occasion de donner des instructions pour des réquisitions quant à la grève lancée par l’Unamab.
-Assemblée générale des sept centrales et confédérations syndicales du Bénin, pour établir un chronogramme de grève générale.
-Séance de travail entres les cadres et techniciens en charge du projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé et les populations.
6 janvier : A la faveur de la cérémonie de présentation de vœux aux militants à Cotonou, l’Union fait la Nation (Un) dévoile sa position pour la concrétisation du projet de réforme du système partisan.
-Le ministre Oswald Homéky chargé de la Culture, lance à Porto-Novo, la 2e édition du « Festival international de Porto-Novo avec à ses côtés ses collègues Aurélien Agbénonci, Jean-Claude Houssou et Serge Ahissou.
7 janvier : Célébration de la fête de l’Epiphanie, avec comme invité surprise, le président Patrice Talon allé fêter avec la communauté catholique de Saint François-Xavier de Porto-Novo, aux côtés de son épouse.
8 janvier : Ouverture à Porto-Novo d’un colloque scientifique pour mieux comprendre le vodoun, dans le cadre du 2e Festival international de Porto-Novo.
-Des acteurs membres du Cadre de concertation et d’échanges d’information pour l’efficacité de la lutte contre la corruption réfléchissent à Bohicon sur le thème « Déclaration et contrôle de patrimoine au Bénin : Etat des lieux et perspectives ».
-Le mouvement de grève suite au retrait du droit de grève à certains agents lancé par l’Union des magistrats, largement suivi dans l’ensemble du pays.
9 janvier : En visite de travail au Bénin, une délégation du Royaume de la Belgique conduite par l’ambassadeur Stéphane De Loeker a échangé avec le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané et ses collègues, des Affaires étrangères et de la Coopération, de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, et des Infrastructures et des Transports.
-Lancement au Centre des jeunes et de Loisirs de Djougou, du projet de réinsertion socioprofessionnelle des enfants en situation difficile ou de mendicité.
10 janvier : A Porto-Novo, le bilan de la mandature de Théodore Holo à la Cour constitutionnelle, dressé à la faveur de la cérémonie de présentation de vœux.
-Célébration au Bénin de la fête des religions endogènes sur toute l’étendue du territoire national, avec les manifestations officielles placées sous le sceau de l’harmonie à Hêvié.
11 janvier : Plusieurs dossiers examinés en Conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat Patrice Talon, dont un nouveau dispositif de promotion des investissements au Bénin et les nominations du directeur général de la Police républicaine, l’inspecteur général de Police, Nazaire Hounnonkpè, et de son adjoint, Colonel Soumaïla Yaya.
-Echanges de vœux au Parlement qui a autorisé 530 milliards F Cfa de crédits en 2017, cérémonie au détour de laquelle, le président de l’Assemblée nationale , Me Adrien Houngbédji a clarifié les dossiers Cos-Lépi et retrait du droit de grève, face aux diatribes dont il fait l’objet.
-Lancement à Cotonou, du projet d’Appui à la transition agro-écologique dans les zones cotonnières du Bénin (Tarzo), financé par l’Agence française de développement (Afd).
-Affichage des listes des présumés propriétaires dans les trois arrondissements concernés, du projet de construction du port en eau profonde de Sèmè-Podji, pour libérer le site.
12 janvier : Reconstitution à l’Assemblée nationale du groupe parlementaire, « La voix du peuple » présidé par le député Issa Salifou.
-Sept centrales et confédérations syndicales du Bénin en sit-in devant l’Assemblée nationale à Porto-Novo, pour protester contre « la vassalisation du Parlement béninois » à travers le vote « mécanique » de certaines lois « scélérates » surtout celles qui retirent le droit de grève à certains corps de la Fonction publique.
13 janvier : Plus d’une centaine de creusets politiques, de mouvements et associations de jeunes ou de développement, adhèrent au mouvement Triomphe dans l’unité (Tdu) d’Inoussaz Bio Orou dans la 8e circonscription électorale de Parakou.
-Lancement à Parakou des travaux d’électrification des quartiers de Guéma Ouest et Centre, Swinrou et Kpassagambou, par le ministre de l’Energie, Jean Claude Houssou en présence de son collègue de l’Eau, Samou S. Adambi et des autorités décentralisées.
-Inhumation au cimetière musulman d’Akpakpa à Cotonou de Rafiatou Karimou après les prières et divers hommages dus à cette militante politique engagée, première femme ministre.
14 janvier : Plus de 80 kg de drogue interceptés au poste de contrôle douanier d’Agatogbo dans la commune de Comé sur la route inter-Etats Cotonou-Lomé.
15 janvier : Le Parlement désigne les députés Jean-Marie Allagbé et Rosine Dagniho pour les représenter à la Commission béninoise des droits de l’Homme.
-Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji échange avec des sénateurs japonais, dans son cabinet au palais des Gouverneurs à Porto-Novo.
16 janvier : Présentation des vœux de Nouvel an au chef de l’Etat, par les présidents et membres des institutions de la République, suivi du corps diplomatique et pour finir des Forces de sécurité et assimilés, qui ont reçu en retour la réponse à leurs vœux du président Patrice Talon.
-Les présumés propriétaires terriens du site du projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé, fixés sur le prix de dédommagement à l’issue d’une rencontre tenue avec le ministre des Infrastructures et des Transports, Cyr Koty, en présence du préfet de l’Atlantique et du maire de la commune d’Abomey-Calavi.
-La grève d’avertissement de 72 heures décidée par les secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales dans nombre de structures de l’Administration publique, diversement suivie dans les départements.
17 janvier : Plusieurs dossiers examinés en Conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat Patrice Talon, dont le recrutement d’un consultant pour la mise en œuvre des réformes pénitentiaires, le compte rendu du ministre du Travail et de la Fonction publique de la situation sociale qui prévaut dans certains ministères suite au retrait du droit de grève à certaines corporations.
-La chargée de programme de l’Union interparlementaire, Mariana Duarte Mutzenberg et chef de la délégation de l’Uip en séjour au Bénin, reçue par le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji.
-Le président de la Cour constitutionnelle, Théodore Holo a reçu une délégation d’experts chargés d’évaluer les besoins de formation de la Cena.
-Le médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, appelle au dialogue tous les protagonistes de la grève dans l’administration, née du retrait du droit de grève à certaines corporations de l’administration.
-L’ambassadrice des Etats-Unis près le Bénin, Lucy Tamlyn, en visite à Abomey, a été reçue entre autres par la reine Zognidji, le conseil communal et s’est engagée à renforcer les liens de coopération entre Abomey et les villes américaines.
18 janvier : Par Décision Dcc 18-001 du 18 janvier, la Cour constitutionnelle, déclare contraire à la Constitution les dispositions du retrait du droit de grève à certaines catégories d’agents de l’Etat et enjoint aux députés de revoir leur copie.
-Après annulation du retrait du droit de grève à certaines catégories d’agents de l’Etat par la Cour constitutionnelle, les syndicalistes affirment leur disponibilité pour le dialogue.
-Soirée politique à la Fondation Friedrich Ebert à Cotonou, autour du droit de grève et son retrait ou non à certaines catégories de travailleurs béninois, échanges au cours desquels des personnes averties ont confronté leurs points de vue.
-Les présumés propriétaires et acquéreurs de parcelles du site du projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé, ont manifesté contre les prix fixés par le gouvernement quant au dédommagement suite à l’expropriation de leurs terres.
-Point de presse à Cotonou du ministre de la Santé, Alassane Séidou, sur la situation des laits et farines infantiles Celia désormais interdits au Bénin. 
-Organisation conjointe, à Cotonou, d’une conférence parlementaire pour améliorer la représentativité des femmes à l’hémicycle, par l’Assemblée nationale et l’Union interparlementaire, avec la participation de la Première dame Claudine Talon.
-Décès à Porto-Novo, de Mito Agboton, ministre de la cour royale de ladite ville.
-Décision Dcc 18-002 du 18 janvier de la Cour constitutionnelle, déclarant irrecevable l’exception d’inconstitutionnalité soulevée par les sieurs Romain Boko, Coovi Célestin Ahonon, Jérémie Moussa Doé Mora, Laurent Mètongnon, Edouard Adégoké, Kourouma Kèmoko Moussa Alassane, Aboudou Saliou Youssao sur l’affaire placement hasardeux à la Bibe.
19 janvier : Malgré la décision de la Cour constitutionnelle sur le retrait du droit de grève, les Centrales et Confédérations syndicales ne démordent pas, la grève se poursuit, ont affirmé les responsables lors d’une conférence de presse à Cotonou.
-Le commandant Désiré Azatassou et trois autres militaires, impliqués dans l’affaire mutinerie à Kandi, déposés à la prison civile de la ville, après audition à huis clos au tribunal de première instance.
-Un incendie a eu lieu dans un marché autogéré à Kika emportant près de 5 tonnes de coton, à cause du non-respect des mises en garde adressées en son temps.
20 janvier : Le Bénin déclaré en épidémie de la fièvre hémorragique à virus Lassa, a reconnu le ministre en charge de la Santé, Alassane Séidou, devant les médias.
-Les populations de Kpinnou bloquent la circulation pendant des heures, suite à la recrudescence des accidents dans la localité, scandant des slogans hostiles à la société en charge de la réfection de la voie Colodo.
22 janvier : Le Parlement enclenche le processus de révision de la charte des partis politiques, avec l’affectation du dossier à la commission chargée des Lois de l’Assemblée nationale pour son étude au fond, avant son examen par la plénière.
-Un incendie dont les causes restent encore un mystère a consumé trois boutiques avec tout leurs contenus au marché d’Ahouangbo à Porto-Novo.
-Sa Majesté, Alaro Aladé Ifè, cinquantième roi de Kétou, a rejoint ses ancêtres à l’âge de 70 ans des suites d’une longue maladie.
-Décision Dcc 18-003 du 22 janvier 2018 par laquelle la Cour constitutionnelle déclare contraire à la Constitution l’article 20 de la loi n° 2018-01 portant statut de la magistrature en République du Bénin votée par l’Assemblée nationale.  
23 janvier : Les députés ont adopté quatre dossiers d’autorisation de ratification dont le Protocole à l’acte constitutif de l’Union africaine relatif au Parlement panafricain adopté à Malabo le 27 juin, le projet portant ratification de la charte du Conseil de l’Entente adoptée à Cotonou le 5 décembre 2011.
-3e rencontre du comité de suivi du plan d’action de la mise en œuvre du Système national d’intégrité (Sni) à Cotonou, pour renforcer le processus.
-Les manifestants dont plusieurs personnalités du monde syndical ont arpenté un itinéraire non tracé par les officiels dans les rues de Cotonou, pour protester contre la gouvernance actuelle, à l’appel du Front pour le sursaut patriotique (Fsp).
-Le directeur du Centre Culturel chinois, Wei Jun, annonce à la faveur d’une conférence de presse, le programme des manifestations de la neuvième édition du festival du Nouvel an chinois.
-Le préfet du Mono, Komlan Zinsou, autorise l’exécution du douzième provisoire querellé, à la suite du rejet du budget primitif 2017 au maire de Lokossa, passé l’ultimatum donné au conseil communal pour adopter ce douzième provisoire...
24 janvier : Plusieurs dossiers approuvés par le Conseil des ministres présidé par le président de la République Patrice Talon, dont « la mise à disposition en urgence, des ressources nécessaires à la réalisation » d’études pour réaliser quinze forages à gros débits pour l’alimentation en eau potable de Savalou, le projet d’appui à l’Assurance mutuelle agricole du Bénin (Pa-Amab), sans oublier les mesures de gestion efficace de l’épidémie de la fièvre hémorragique Lassa qui resurgit.
-Organisation à l’Assemblée nationale, d’un séminaire parlementaire sur le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.
-Les organisateurs de la 9e édition de la fête identitaire des filles et fils de la Vallée de l’Ouémé baptisée Wémèxwé reçus en audience par le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji.
-Lancement par un carnaval à Porto-Novo, des journées portes ouvertes encore baptisées « Semaine Don Bosco » sur le Foyer Don Bosco, pour sensibiliser la population à protéger et promouvoir les droits des mineurs.
25 janvier : Visite du ministre de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, dans plusieurs organes de presse de Cotonou, pour s’imprégner des réalités des médias privés.
-Ouverture à Cotonou d’un atelier d’évaluation du Code électoral à l’issue des trois dernières consultations électorales par le président de la Commission électorale nationale autonome, Emmanuel Tiando, en vue de proposer des amendements.
-Lancement à Porto-Novo de plusieurs chantiers de construction de rues et de marché par le maire de la ville, Emmanuel Zossou.
-Descente du ministre délégué en charge de la Défense nationale, Fortunet Alain Nouatin et du chef d’état-major général des Armées dans les départements de l’Atacora et de la Donga.
26 janvier : Tournée du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, à l’intérieur du pays pour constater les dispositions pour la mise en place progressive du très haut débit.
-Descente du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Gaston Dossouhoui à Porto-Novo et à Dangbo, pour constater les réalisations du Projet d’appui aux infrastructures agricoles pour la valorisation de la Vallée de l’Ouémé et les difficultés liées à son exécution.
-Réunis en deuxième session ordinaire plénière de la Conférence épiscopale du Bénin, les évêques, inquiets de la situation sociopolitique dans notre pays, appellent au dialogue et à la prière.
-Démission du Conseiller à la Cour constitutionnelle, Simplice Dato, par correspondance adressée au président de la haute juridiction, qui en a informé le président de la République pour la mise en œuvre des dispositions de l’article 12 de la loi organique sur ladite Cour.
-Don de cent matelas aux détenus de la prison civile de Cotonou, par la Fondation Zakari Djibril Sambaou « Droits de l’homme, justice et paix » avec l’appui financier de l’ambassade de la République fédéral d’Allemagne près le Bénin.
-Echange de vœux à l’Office national d’imprimerie et de presse (Onip), occasion pour le directeur général, Camille Adinci, de mentionner un taux de 78, 81 % de réalisation en 2017, couplé avec le départ à la retraite de l’agent Alain Agbo.
-Lancement, à Cotonou, des activités du creuset des Femmes engagées pour des nominations et des élections paritaires (Fenep).
- Mgr Aristide Gonsallo, évêque du diocèse de Porto-Novo et président de Caritas-Bénin, présente les objectifs de l’Assemblée des parties prenantes du programme Accompagnement de proximité personnalisé- Développement institutionnel et renforcement organisationnel (A2p-Diro) de Cotonou aux médias.
27 janvier : Décès à l’hôpital El Fateh de Porto-Novo du député du Prd au Parlement, Janvier Donwahoué, réduisant ainsi son groupe parlementaire à neuf députés et l’Assemblée nationale à 82 députés.
-Lancement à Parakou du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de ladite ville et ses environs, par le ministre en charge de l’Eau et des Mines, Samou Séidou Adambi.
29 janvier : Echange de vœux entre le maire de la commune de Tori-Bossito, Robert Tolégbo, ses collaborateurs et les populations.
30 janvier : Ouverture à Cotonou des travaux de la première session extraordinaire de la Commission nationale de concertation et de négociation collective gouvernement-centrales et confédérations syndicales, au titre de 2018.
-Réunie en assemblée générale extraordinaire, l’Union nationale des magistrats du Bénin décide de lever sa motion de grève dès le 2 février à minuit.
-Inauguration des infrastructures de gestion des déchets solides ménagers aux cinq communes du Grand Nokoué par le ministre du Cadre de vie et de Développement durable, José Tonato dans le cadre du Pugemu financé par la Banque mondiale.
-Le procès de Laurent Mètongnon et consorts reporté en raison de la grève des personnels de la justice.
-Ouverture à Cotonou des travaux de la 1ère Journée nationale de cancérologie : la Société béninoise de cancérologie portée sur les fonts baptismaux.
-La Commission de relecture du statut des greffiers et officiers de justice remet au ministre de la Justice et de la Législature le rapport de ses travaux, les amendements des syndicats attendus.
31 janvier : Réuni en Conseil des ministres sous la présidence du président Patrice Talon, le gouvernement s’est penché, entre autres, sur la réhabilitation des centrales électriques de la Sbee et plusieurs nominations prononcées au ministère des Affaires sociales et de la Microfinance.
- Le nonce apostolique pour le Bénin et le Togo, Mgr Brian Udaigwe, ouvre, à Cotonou, les travaux de l’assemblée des parties prenantes du programme Accompagnement de proximité personnalisé Développement institutionnel et renforcement organisationnel (A2p-Diro) des Caritas d’Afrique.
-Ouverture à Cotonou des travaux de la 4e session du Comité d’orientation et de pilotage du Plan cadre des Nations Unies pour l’assistance au développement du Bénin.
-Les axes de la coopération bénino-américaine passés en revue avec la visite de 48 heures effectuée au Bénin par le sous-secrétaire d’Etat par intérim chargé des Affaires africaines, Robert Scott.

 

2 janvier : L’épiscopat congolais exige l’ouverture d’une enquête sur la répression des marches des catholiques contre le président Joseph Kabila ayant occasionné ‘’mort d’homme’’ alors qu’une polémique enflait sur le nombre de victimes.
3 janvier : Interpellation au Burkina Faso du colonel Denise A. Barry, ancien ministre de la Sécurité dans le gouvernement de transition, dans le cadre d’une enquête sur une ‘’tentative de déstabilisation’’.
-La Guinée Equatoriale dit avoir déjoué un « coup d’Etat » préparé par des mercenaires étrangers pour le compte de partis de l’opposition radicale, accusation dénoncée comme un montage par le principal parti d’opposition.
-Au Togo, le président Faure Gnassingbé réitère dans ses vœux à la nation, sa volonté de « dialoguer » avec l’opposition pour mettre fin à la crise politique et sociale qui agite le pays depuis septembre 2017.
4 janvier : En Somalie, le Premier ministre Hassan Ali Khaire a limogé les ministres des Affaires étrangères, de l’Intérieur et du Commerce, après des semaines de tensions entre le gouvernement et plusieurs leaders de clans.
6 janvier : Des tirs entendus de nouveau à Bouaké en Côte d’Ivoire dans un quartier, épicentre des mutineries de soldats ivoiriens en 2017.
7 janvier : Le Parlement sud-africain annonce qu’il va se pencher sur ‘’la révision des règles’’ de destitution du président de la République, visant l’actuel très controversé président, Jacob Zuma.
8 janvier : Installation en Côte d’Ivoire de la première Cour des comptes par la prestation de serment de son président, Kanvaly Diomande devant le président, Alassane Ouattara, pour mieux contrôler la gestion des services publics.
-Au Zimbabwe, les autorités anticorruption annoncent l’ouverture d’une enquête sur le doctorat suspect et très controversé de l’ex-première dame Grace Mugabe.
9 janvier : Une quinzaine de ministres des Affaires étrangères de l’Union africaine (UA), réunis à Rabat, au Maroc, pour élaborer un ‘’agenda africain sur la migration’’, centré sur l’intégration des migrants sur ce continent.
-Une délégation de l’épiscopat catholique du Congo-Kinshasa reçue par le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, par souci d’éviter ‘’le pire’’.
-Une loi contre les adoptions d’enfants éthiopiens par des étrangers afin d’éviter les dérives et les abus.
11 janvier : Dans un entretien diffusé par BBC, l’ancien ministre de l’Education et fidèle allié du président Robert Mugabe, Jonathan Moya a jugé ‘’illégal’’, le nouveau régime en place à Harare, au Zimbabwe.
-En République démocratique du Congo, les évêques catholiques ont appelé les Congolais à ‘’barrer la route’’ à toute tentative de confiscation de pouvoir, au moment où les relations sont tendues entre l’Eglise et le pouvoir de Kinshasa.
12 janvier : En Guinée-Bissau, le Premier ministre, Umaro Sissoco Embalô, a présenté sa lettre de démission au président bissau-guinéen, José Mârio Vaz.
13 janvier : En Afrique du Sud, le nouveau président élu du Congrès national africain (ANC), Cyril Ramaphosa, promet de rétablir l’unité et l’intégrité du parti. 17 janvier : Regain de tension au quartier musulman de Bangui lors d’une altercation entre un groupe d’autodéfense et des personnes non identifiées.
-Deux Américains et deux Canadiens enlevés lors d’une « embuscade » tendue par des hommes armés dans le nord du Nigeria.
18 janvier : Suspension au Tchad de la maire de N’Djaména, Mariam Djimet Ibet, pour « mauvaise gestion », selon une dépêche de l’AFP.
-Les élections auront lieu dans « quatre à cinq mois » au Zimbabwe, selon le président Emmerson Mnangagwa, rapporte le journal d’Etat The Herald.
21 janvier : En Gambie, un an après le départ de Yahya Jammeh, les libertés avancent, mais l’économie piétine, a constaté l’Afp.
22 janvier : Au Liberia, la légende du football, Georges Weah, élu président de la République est officiellement investi dans ses fonctions, en prêtant serment devant des milliers de partisans et des chefs d’Etat africains, au stade Samuel Kanyon Doe.
23 janvier : La défense du maire de Dakar Khalifa Sall, jugé pour ‘’détournement de fonds publics’’ avec sept autres de ses collaborateurs, conteste la présence de l’Etat en tant que partie civile à son procès devant le tribunal de grande instance de la même ville.
-Selon un communiqué de la présidence du Liberia, le tout nouveau président investi, Georges Weah, a désigné les ministres de son gouvernement constitué que d'hommes qui devront être confirmés par le Sénat.
-Englué dans une crise économique, le pouvoir vénézuélien a convoqué une élection présidentielle anticipée à laquelle le chef de l’Etat actuel, Nicolas Maduro, va se présenter pour profiter des divisions de l’opposition.
-Le président ougandais, Yoweri Museveni, a salué la ‘’franchise’’, selon lui, des propos du président américain Donald Trump sur les « pays de merde » allant à contre-courant de l’indignation exprimée par plusieurs autres dirigeants.
-Les élections municipales et régionales seront « couplées » en Côte d’Ivoire, selon une déclaration de la Commission électorale indépendante (CEI).
24 janvier : En Guinée Equatoriale, 135 militants d’opposition sont inculpés et actuellement détenus à la prison d’Evinayong et bientôt jugés.
Selon le nouveau président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, les élections générales prévues cette année auront lieu « avant juillet ».
-L’ONU menace de sanctions le Mali, faute de progrès dans l’application de l’accord de paix signé en 2015.
-Le président zimbabwéen déclare ne pas avoir accordé l’immunité à l’ex-Première dame du pays, Grace Mugabe.
25 janvier : L’ancien secrétaire du gouvernement du président Buhari, Babachir Lawal, placé en détention, provisoire pour corruption, par la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) du Nigeria.
27 janvier : Au Liberia, le nouveau président Georges Weah, complète son premier gouvernement avec une seule femme du nom de Williametta Piso Saydee-Tarr.
28 janvier : Participation du président de la République, Patrice Talon, et de son épouse au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, qui depuis la tribune à Addis-Abeba a lancé un appel aux Africains pour la réussite des missions de l’Union.
-En Egypte, des personnalités appellent au boycott de la présidentielle prévue pour mars prochain et pour laquelle seul le président Abdel Fattah al’Sissi est candidat à sa propre succession accusant le régime « d’empêcher toute compétition loyale ».
29 janvier : Au Liberia, le président Georges Weah annonce une révision de la Constitution et va réduire son salaire et ses primes de 25%.
30 janvier : Au Kenya, l’opposant Raila Odinga investi « président du peuple » malgré sa défaite, alors que les autorités ont averti que cela pourrait constituer un acte de « trahison » aux conséquences incertaines.
31 janvier : Tenu à Niamey du procès en cassation de l’opposant Hama Amadou, arrivé deuxième à la présidentielle de 2016 et condamné à un an de prison pour trafic de bébé, en attendant le délibéré pour le 28 février prochain.
-Remaniement du gouvernement au Burkina, avec l’entrée de neuf ministres et la création d’un ministère de l’Intégration africaine par le président Rock M. Kaboré.



2 janvier : Adoption en Israël d’une loi visant à compliquer le passage sous souveraineté palestinienne de certaines zones de Jérusalem dans le cadre d’un futur accord de paix.
3 janvier : Aux Etats-Unis, le livre du journaliste Michael Wolff, ‘’Le feu et la fureur : dans la Maison Blanche de Trump’’, provoque une tempête politique.
4 janvier : En France, le président Emmanuel Macron a déclaré que la crise syrienne ne peut être réglée par quelques puissances seulement, dans une allusion au processus d’Astana associant Russie, Iran et Turquie.
6 janvier : Le Vatican déplore « la réaction disproportionnée des forces de sécurité » pour disperser la marche des catholiques en Rdc.
-Aux Etats-Unis, Trump espère que les discussions entre les deux Corées « iront au-delà des JO ».
7 janvier : Arrestation en Grande-Bretagne d’un proche de Sarkozy, l’homme d’affaires français Alexandre Djouhri, personnage-clé de l’enquête sur les fonds libyens.
10 janvier : La Turquie demande à la Russie et l’Iran d’ ‘’assumer leurs responsabilité’’ en stoppant une offensive du régime syrien contre une province rebelle.
11 janvier : En France, Marine Le Pen, discrète depuis son échec à la présidentielle, a repris l’offensive contre le gouvernement sur l’insécurité et l’immigration, à deux mois d’un congrès délicat.
-Les juges du Parquet de Paris ont rendu un non-lieu dans le dossier clos sans aucune inculpation, de viols d’enfants en Centrafrique visant des militaires français.
24 janvier : Le Pape lance un appel à éviter la violence en République démocratique du Congo, après la répression sanglantes des marches contre le président Joseph Kabila à l’initiative de catholiques qui restent mobilisés.
-De sources concordantes, le directeur de publication du journal arabophone Al Chahied, Mahamat Issa Abakar, entendu à la police judiciaire sur une plainte du Soudan.
25 janvier : Ouverture à Vienne pour deux jours des pourparlers de paix sur la Syrie, sous l’égide de l’ONU après deux années d’impasse.
28 janvier : En Europe, l’Union Européenne pose ses conditions pour une période de transition post-Brexit.
30 janvier : Des responsables américains ont déclaré que Pyongyang pourra bientôt frapper les Etats-Unis avec l’arme nucléaire.
31 janvier : En Angleterre, le ministre du Développement international, Lord Michael Bates, présente sa démission pour une minute de retard au Parlement?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2213 fois