Les patients admis au Centre hospitalier universitaire Hubert K. Maga verront leurs peines réduites quant aux conditions d’hospitalisation, dans les prochains jours. Ce jeudi 4 janvier, le Conseil des Béninois de France (Cbf) a offert d’importants lots à cet hôpital de référence.

Cent matelas, 200 draps et 100 moustiquaires pour une valeur estimée à 7 millions de francs Cfa, c’est le don que le Conseil des Béninois de France (Cbf) a fait, ce jeudi 4 janvier, à la direction du Centre hospitalier universitaire Hubert K. Maga
(Cnhu-Hkm) à Cotonou. Sensible à la peine des patients admis dans ce centre et aux difficultés du personnel soignant, une frange des Béninois de la diaspora réunie au sein du Cbf s’est proposée de voler au secours de l’hôpital de référence, explique le président du Cbf, Jean Charles Ahomadégbé. Ce geste, annonce-t-il, se veut le début d’une coopération qui permettra d’aligner cet hôpital sur le standing des centres de santé de référence. Il faut lire à travers cette contribution du Cbf, d’après son président, « l’esprit et la volonté permanente de contribuer aux efforts de développement du Bénin ».
La particularité de ce don, c'est que l’ensemble du matériel offert est tout neuf. Ce qui émeut Lucien Toko, directeur de cabinet du ministre de la Santé et président du Conseil d’administration du Cnhu-Hkm. « Nous avons besoin de changer le visage de notre centre de référence », plaide ce dernier. Un appel qu’il justifie par l’importance de l’hôpital bénéficiaire du don, une institution de dernier recours qui offre seulement deux possibilités : la guérison et donc un retour chez soi ou alors, dans le pire des cas, un voyage dans l’au-delà.
Pour ces raisons, pense-t-il, le Cnhu-Hkm a besoin de l’attention de tous les Béninois et de leur contribution pour venir à bout de ses difficultés.
Le soutien apporté par le Cbf est aussi apprécié par Dr Dieudonné Gnonlonfoun, porte-parole des praticiens du centre. Il a qualifié les conditions d'hospitalisation d’« inhumaines » et déploré le manque criard de matériels de travail. Et si ses pairs et lui ont souvent donné de la voix face à cet état de choses, c’est parce que, dit-il, ils se considèrent tous comme de potentiels malades.
D’anciens diplomates béninois ayant servi dans l’Hexagone sont venus apporter leur soutien au Cbf. Une association qui se bat pour le développement du Bénin, ont-ils témoigné. Ses actions se poursuivront, surtout dans le secteur sanitaire, s’est engagé son président au nom des siens. De quoi susciter la joie de la directrice générale adjointe du Cnhu-Hkm,
Aurore Dègan, qui applaudit promesse du Cbf d’être constamment au chevet du centre.
Mais le Cnhu-Hkm ne sera pas le seul bénéficiaire de l’appui des Béninois de France. Le Cbf a, en effet, prévu de réfectionner la maternité de la commune des Aguégués. Devenue trop exiguë et même délabrée et donc presque à l’abandon, selon le maire de la localité, Victor Hounsa, elle sera entièrement réhabilitée par le Cbf.
Rappelons que le Cnhu-Hkm a été créé en 1962 et est doté de l'autonomie financière. Au premier semestre 2017, elle a enregistré 12812 malades dont 1131 décès, soit un taux de mortalité de 8,83 %.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1561 fois